Ads 1

VIDÉO – CRIMINALISATION DU VIOL : LES MAGISTRATS ENGAGENT LA RÉFLEXION SUR LES NOUVEAUTÉS ET DÉFIS DE LA LOI

0 62

Journée de reflexion de lums sur les nouveautés et défis de la loi sur la criminalisation du viol au SénégalLes batailles pour la criminalisation du viol ont pendant longtemps été menées par les associations de défense des droits des femmes à la suite d’une série d’agressions sexuelles enregistrées à travers le territoire national.

L’état du Sénégal a fini par accéder à cette requête en faisant voter le lundi 30 décembre 2019, à l’unanimité et par acclamation par l’assemblée nationale, le projet de loi criminalisant les actes de viol et de pédophilie.

Du coup, considéré jusqu’ici comme un simple délit, passible de cinq à dix ans de prison, le viol devient un crime dont les auteurs peuvent désormais, écoper de peine allant jusqu’à la perpétuité.

Consciente des enjeux liés à l’application de la loi n° 2020 – 05 modifiant la loi n° 65 – 60 du 21 juillet 1965, l’Union des Magistrats du Sénégal (UMS) a donc engagé la réflexion à même d’aider ses membres à s’entourer des moyens techniques et scientifiques qui pourraient minimiser les erreurs judiciaires dans l’application de la loi n° 2020 – 05, modifiant la loi n° 65 – 60 du 21 juillet 1965.

Sur notre vidéo ci-dessous, le président Souleymane Teliko de l’UMS revient sur les objectifs de cette journée de réflexion, non sans évoquer quelques limites liées à l’application effective de cette nouvelle loi sur la criminalisation du viol, notamment lorsque la victime elle-même soutient avoir donné son consentement, malgré son âge.

Irama SANÉ

{youtube}R1TQf8VhyLI{/youtube}

 

Laisser un commentaire