Ads 1

CONSCIENCE CITOYENNE ET DÉVELOPPEMENT: LE CRED SE POSITIONNE COMME UNE FORCE DE PROPOSITION ET D’ACTIONS

0 51

Le Club des républicaines pour le développement (CRED) a tenu une conférence de presse, ce samedi, à Dakar. Dès les premières heures de la naissance, indique la présidente Nafissatou Diouf Dieng, l’objectif, l’ambition et la volonté de ce Club de réflexion et d’action est de contribuer, modestement à une meilleure compréhension des politiques mises en œuvre par les pouvoirs publics au Sénégal.

  Le Club des républicaines pour le développement (CRED) se positionne comme une force de proposition et d’actions pour tous les décideurs épris de valeurs qui nous chers et que charrie notre République qu’est le Sénégal.           

Le CRED, dirigé par la journaliste Nafissatou Diouf Dieng, est «un cadre de réflexion et d’action, qui a pour objectif, d’une part, d’identifier les besoins des populations par des actions de terrain, et d’autre part, d’appuyer les pouvoirs publics dans la mise en œuvre de leurs politiques de développement». Selon elle, il ne s’agira pas seulement d’expliquer mais d’agir aux côtés de ceux qui ont gagné le suffrage des sénégalais «sur ce qui nous incombe tous, c’est-à-dire le plein épanouissement de nos maisons, quartiers, communes rurales, urbaines et villes».

Dans cette période charnière et cruciale pour notre démocratie, où chacun est conscient que notre devenir dépend uniquement de notre capacité à agir sur le présent, Mme Dieng a souligné que des cadres sénégalais, citoyens lambda, des femmes et des hommes de volonté ont décidé d’unir leurs forces, leurs savoirs et savoir-faire au service de la communauté.

En cette journée marquant le démarrage officiel de leurs activités les membres du CRED portent à la connaissance des Sénégalais d’ici et de la Diaspora leur détermination à associer toutes celles et ceux qui sont prêts à s’engager dans l’action citoyenne et politique. Loin de s’inscrire dans le mercantilisme politique, mentionnent-t-ils, le Club est une matrice de réflexion et d’actions au service unique et exclusif de l’entité que constitue le Sénégal. 

Le CRED est, pour eux, une note d’espoir dans le présent et se projette dans un avenir plus radieux pour tous les Sénégalais. Ainsi, les membres fondateurs dudit club tendent la main à ceux qui hésitent encore à s’investir dans le développement du pays car, à leur avis, c’est le seul combat qui vaille. 

Ch. Seck NDONG           

 

CONSCIENCE CITOYENNE ET DEVELOPPEMENT: LE CRED SE POSITIONNE COMME UNE FORCE DE PROPOSITION ET D’ACTIONS

Le Club des républicaines pour le développement (CRED) a tenu une conférence de presse, ce samedi, à Dakar. Dès les premières heures de la naissance, indique la présidente Nafissatou Diouf Dieng, l’objectif, l’ambition et la volonté de ce Club de réflexion et d’action est de contribuer, modestement à une meilleure compréhension des politiques mises en œuvre par les pouvoirs publics au Sénégal.       

Le Club des républicaines pour le développement (CRED) se positionne comme une force de proposition et d’actions pour tous les décideurs épris de valeurs qui nous chers et que charrie notre République qu’est le Sénégal.          

Le CRED, dirigé par la journaliste Nafissatou Diouf Dieng, est «un cadre de réflexion et d’action, qui a pour objectif, d’une part, d’identifier les besoins des populations par des actions de terrain, et d’autre part, d’appuyer les pouvoirs publics dans la mise en œuvre de leurs politiques de développement». Selon elle, il ne s’agira pas seulement d’expliquer mais d’agir aux côtés de ceux qui ont gagné le suffrage des sénégalais «sur ce qui nous incombe tous, c’est-à-dire le plein épanouissement de nos maisons, quartiers, communes rurales, urbaines et villes».

Dans cette période charnière et cruciale pour notre démocratie, où chacun est conscient que notre devenir dépend uniquement de notre capacité à agir sur le présent, Mme Dieng a souligné que des cadres sénégalais, citoyens lambda, des femmes et des hommes de volonté ont décidé d’unir leurs forces, leurs savoirs et savoir-faire au service de la communauté.

En cette journée marquant le démarrage officiel de leurs activités les membres du CRED portent à la connaissance des Sénégalais d’ici et de la Diaspora leur détermination à associer toutes celles et ceux qui sont prêts à s’engager dans l’action citoyenne et politique. Loin de s’inscrire dans le mercantilisme politique, mentionnent-t-ils, le Club est une matrice de réflexion et d’actions au service unique et exclusif de l’entité que constitue le Sénégal.

Le CRED est, pour eux, une note d’espoir dans le présent et se projette dans un avenir plus radieux pour tous les Sénégalais. Ainsi, les membres fondateurs dudit club tendent la main à ceux qui hésitent encore à s’investir dans le développement du pays car, à leur avis, c’est le seul combat qui vaille.

Ch. Seck NDONG           

Laisser un commentaire