Ads 1

CÉRÉMONIE DE REMISE DE DISTINCTIONS AU CONCOURS GÉNÉRAL 2017 : L’ACCÉS A LA SALLE REFUSÉ AU PERSONNEL DE YAVUZ SELIM

0 58

YAVUZ SELIMC’est la mort dans l’âme que Madiambal Diagne et le personnel de Yavuz Selim ont fait face à la presse ce mardi pour fustiger la décision du Ministre de l’Education Nationale qui leur refuse l’accès à la cérémonie de remise des distinctions du Concours Général. Sur les raisons évoquées pour justifier une telle ignominie, le président de Yavuz Selim regrette que cela soit seulement dû à la présence de l’Ambassadrice de la Turquie à la cérémonie. Comme quoi, l’affaire Maarif, du nom du repreneur de l’école turque refait surface et reste une forte préoccupation.

Ignoble, inamical, irresponsable, etc., les qualificatifs ne manquent pas pour expliquer ce qui vient de se passer avec la non autorisation pour els autorités de Yavuz Selim d’accéder au Grand Théâtre qui abrite, ce jeudi, la cérémonie de remise de distinctions du concours général 2017. « C’est une situation fâcheuse à la quelle on ne saurait comprendre les tenants et les aboutissants. Cela nous a heurtés au point qu’on ne saurait en dire plus sinon de les laisser faire et ne pas y aller. Et pourtant nos élèves se sont bien distingués pour rafler 13 prix, et qui malheureusement, ne verront pas leurs responsables d’école à la fête. Nous ne pouvons cautionner une telle démarche considérée comme cavalière par nos autorités qui font preuve d’irresponsabilité. On est outré et il faut qu’ils le sachent. Et pourtant l’idée de gâcher la cérémonie nous a habités, on pouvait le faire, mais, nous ne voulons pas de ça, car, notre esprit de conciliation et de dialogue ne nous l’autorise pas », a réagi Madiambal Diagne. Après le feuilleton de la fermeture, voilà que les choses se durcissent pour Yavuz Selim. Et l’intervention de l’Ambassadrice de la Turquie depuis quelques temps dans les média, avec les dirigeants de Maarif, les repreneurs de l’école turque, n’en est pas neutre. « Nous avons appris que c’est elle-même l’Ambassadrice qui a demandé au Ministre de l’Education qu’elle ne veut pas voir la tronche des responsables turcs de l’école, et aussitôt, Serigne Mbaye Thiam exécute. Et pourtant, elle n’a jamais assisté à une telle manifestation, elle ne l’intéressait même pas, vraiment on est outré par cette décision », conclut Madiambal Diagne.

Youssouf NDIONGUE

Laisser un commentaire