Ads 1

LEGISLATIVES 2017: LE MOUVEMENT NATIONAL DE SOUTIEN POUR LES LEGISLATIVES DE 2017 ET LA REELECTION DU PRESIDENT MACKY SALL EN 2019 MET EN EXERGUE LE BILAN DU CHEF DE L’ETAT

0 55

Le mouvement national de soutien pour les législatives de 2017 et la réélection du président de la république Macky SALL en 2019 compte organiser une conférence de presse le samedi 22 juillet 2017, à partir de 11h, à la mairie de Pikine.

La conférence portera entre autres sur :
– La vision et les objectifs du mouvement
– Les réalisations du chef de l’Etat pendant ses cinq ans à la magistrature suprême

I. La vision et les objectifs du mouvement

Le mouvement national de soutien du Président de la République a pour vision de mobiliser une masse importante de citoyens pour accompagner le Chef de l’Etat dans la réalisation de ses ambitions politiques pour le Sénégal.

Objectifs du mouvement:

Comme son nom l’indique, le mouvement a pour objectif général de soutenir le Président de la République pour une victoire éclatante pour les élections législatives de 2017 et présidentielles de 2019.

Les objectifs spécifiques :

– Faire une large campagne de d’information et sensibilisation par rapport aux réalisations du Président de la République Macky SALL
– Mobiliser autour du mouvement des militants des autres formations politiques, des citoyens et groupes sociaux neutres ainsi que les militants APR frustrés par la conduite de leurs leaders

II. Réalisation du Chef de l’Etat

Les réalisations du Président Macky Sall pendant ses cinq (5) ans accession à la magistrature suprême sont multiples et variées. Voici une liste exhaustive de ces réalisations.

Sur le plan économique

Depuis l’accession à la magistrature suprême du Président SALL, des réformes clés ont été menées pour améliorer substantiellement l’environnement des affaires au Sénégal. Des projets structurants comme le FONSIS, le FONGIP, la BNDE sont lancés pour appuyer et financer les activités économiques des entreprises sénégalaises. C’est pourquoi, ce n’est pas un hasard, si notre pays a réalisé un taux de croissance de 6,6% en 2016.

Sur le plan des infrastructures

Beaucoup de travaux de réhabilitation et de construction d’infrastructures routières sont effectués.
Dans le domaine de la réhabilitation, on peut noter entre autres :
– Réhabilitation et élargissement de 120 km de routes entre Richard Toll et Ndioum (RN2);
– Réhabilitation et l´élargissement de 287 km de routes entre Ziguinchor et Vélingara (RN6) ;
– Réhabilitation de la RN2: Saint-louis-Rosso y compris 65 km de voies de désenclavement ;
– Réhabilitation de la route wack Ngouna-Keur Madiabel
– Travaux complémentaires de la ville de Touba dans le cadre du Programme de Modernisation ;
– Réhabilitation de la route Cap Skiring-Djembering ;
– Réhabilitation de la route Diouloulou-Kafoutine ;
– Réhabilitation de la route Km 50-Kayar-Fatick-Bambey
– Etc.

Dans le domaine de la construction d’infrastructures routières, les réalisations sont nombreuses :
– Reconstruction du pont de Ndioum long de 150 m en 2012 ;
– Reconstruction du pont de Kolda long de 91 m, travaux lancés en 2013 ;
– Travaux de la construction de la route Linguére-Matam section Patouki-Ourossogui
– Travaux de construction des trois (3) ponts de Matam ;
– Travaux de la construction de la route Vélingara-Badiara ;
– Travaux de construction de la route Gossas-Mbar ;
– Travaux de construction de la route Passy-Foundiougne ;
– Travaux de construction de la route Linguére- Matam section Boula-Ranérou-Patouki ;
– Travaux de construction de la route Touba Toul-Khombole ;
– Travaux d´aménagement de la Boucle du Blouf, section Thionk Essyl Balingor ;
– Travaux d´aménagement et de bitumage de la route Tivaoune Touba Toul-Khombole environ 37Km ;
– Travaux de construction d´autoponts aux carrefours de Thiaroye et Keur Massar ;
– Travaux de construction de l´autoroute Aéroport International Blaise Diagne (AIBD) – Mbour y compris les bretelles ;
– Travaux de construction des ponts de Fanaye et de Gêole ;
– Construction du pont de Kédougou ;
– Travaux de construction et d´aménagement de la VDN section 3 : tronçon Golf-Tivaoune Peulh y compris bretelle d´accès au village de Tivaoune Peulh ;
– Construction de la route Fatick-Bambey ;
– Etc.

Sur le plan énergétique

Après Bokhol et Malicounda, le Président SALL vient d’inaugurer une nouvelle centrale solaire à Méouane. D’une capacité de 30 Mégawatts, cette centrale constitue un pas de plus vers les objectifs fixés par le Plan Sénégal Emergent qui fixe à 20 % le seuil d’énergie solaire pour promouvoir les énergies propres et renouvelables, conformément aux engagements du Sénégal envers la COP21 de Paris et la COP22 de Marrakech. La SENELEC dispose aujourd’hui d’une marge de production suffisante lui permettant d’envisager de fournir 5 à 10 Mégawatts à la Gambie.

La diversification des sources d’énergie avec la mise en place de la politique du mix énergie est une solution à renforcer. Au moment de la crise de 2008 avec la flambé du prix du baril de pétrole, nous nous rappelons très bien des problèmes que cela avait engendré.

Sur le plan d’E-gouvernance

La modernisation de l’état à l’ère du numérique à l’ère de la « e-gouvernance » avec des projets structurants comme l’Intranet administratif, la Télévision Numérique Terrestre (TNT) ou la platform de dématérialisation des procédures administratives sont des projets parmi tant d’autres qui montre la volonté de moderniser notre administration, notre économie. Ce à l’image de pays comme le Rwanda qui est très avancé en e-gouvernance.
La mise en œuvre du programme de dématérialisation des procédures administratives ; la Télé-Demande d’Actes administratifs (TeleDAc) va rapprocher davantage l’administration de ses usagers, en leur offrant l’accès en ligne à certains services publics sans se déplacer. Il en est déjà ainsi de la procédure d’obtention du permis de construire dématérialisée depuis mars 2014 et adaptée aux dispositions de l’acte 3 de la décentralisation depuis juillet 2016.

Le projet d’Intranet administratif qui a permis la mise en place d’un réseau de très haut débit interconnectant certaines structures administratives devra être exploité et élargie à l’ensemble des structures administratives à travers tout le Sénégal. L’exploitation de cette infrastructure va augmenter la qualité du service public mais aussi va contribuer à la baisse des dépenses. Le Sénégal peut s’appuyer sur le numérique pour résoudre beaucoup de problèmes que nos pays africains rencontrent.

Cette modernisation de l’état va contribuer à l’amélioration du climat des affaires au Sénégal et à une meilleure notation dans le classement du « Doing Business ».

Sur le plan Sociale

Pour donner un coup de pouce au pouvoir d’achat des travailleurs, une baisse de l’impôt sur les salaires s’est traduit par une augmentation, jusqu’à 90.000 francs, du revenu des salariés. Les retraités n’ont pas été oubliés, en effet les pensions de retraite ont été majorées de 10 %.

La réduction des injustices sociales à travers une politique de réduction des loyers, l’application de la loi d´orientation sociale en faveur des personnes handicapées, la création de la couverture médicale universelle et les bourses de sécurité familiale à l’image des pays les plus riches est une première en Afrique Subsaharienne. La gratuite de l’accès à la césarienne et à l’hémodialyse sans compter la baisse opérée sur le prix de l’électricité, la réduction des inondations, la construction de plus 2800 logements octroyés à des sinistrés, sont tant de preuves de la prise en charges des souffrances des populations.

Sur le plan éducatif

Sur le plan de l’éducation, les réalisations sont nombreuses et variées. On peut citer entre autres réalisations : la pacification du système éducatif avec des grèves moins cycliques, la rénovation de l´Université Cheikh Anta Diop de Dakar avec des pavillons bâtis, la construction d´une deuxième université á Dakar et d´autres universités dans les régions de Thiés, Kaolack, Fatick, Ziguinchor, le programme de modernisation des Daras, la réhabilitation et renforcement des équipements des centres d´enseignement technique des régions de Louga, Saint – Louis
, réalisation de formations pour les professionnels du secteur de l´agriculture et des acteurs du secteur informel, etc.

Sur le plan de la promotion du monde rural

Accélération de la cadence des réalisations en faveur du monde rural, des petites villes et développement de l’infrastructure routière avec le PUDC et Promo villes. Le PUDC vient aider à résoudre les problèmes hydrauliques, d’électrification, de pistes de désenclavement et d’équipements pour l’allègement des travaux en milieu rural.
Des efforts de modernisation de l’agriculture à travers la subvention de matériels pour améliorer l’outil de production agricole en vue d’atteindre les objectifs pour réussir l´autosuffisance alimentaire á terme. La promotion du « consommer local » qui doit être le fer de lance pour une vraie émergence.
L’irrigation et la gestion des ressources en eau pour aménager des hectares de terres.
Dans le domaine de l’élevage quatre projets structurants sont initiés d’une valeur de 28,679 milliards FCFA. Il s’agit :
– du Projet de Développement de l’Aviculture Familiale (PRODAF) ;
– du Projet d’Appui à la Modernisation des Filières Animales (PROMOFA) ;
– du Projet de Développement de l’Elevage en Basse et Moyenne Casamance (PRODELEC) ;
– du Projet d’Appui au Développement de la Filière laitière (PRADELAIT).
:
Eu égard ne serait-ce que de ces quelques réalisations dont la liste est loin d’être exhaustive, nous pouvons affirmer avec force que le Président SALL est en train de porter le Sénégal sur la voie de l’émergence. Nous devrions plus l’aider dans ce travail difficile que de critiquer sans arguments encore moins de programme alternatif.

 

Laisser un commentaire