Ads 1

BABACAR JUNIOR DIOP, UN JEUNE LEADER SÉNÉGALAIS QUI MONTE OUTRE-ATLANTIQUE

0 158

Un passage précoce responsabilisé au PNUD pour un jeune non moins brillant, cela laisse forcément des traces.

Si le leadership se cultive, le charisme est inné. Babacar est né avec le deuxième, cultive et brille avec le premier. Le PNUD ne confie pas de projets à n’importe qui, la Banque mondiale ne jette son dévolu que sur des profils intéressants et prometteurs, et le Prix Platinum Leadership Humanitaire de la Fondation Humanitarian Focus ne peut être attribué qu’aux jeunes leaders les plus éminents du monde, qui impulsent un changement transformationnel à travers l’Afrique, sans oublier le Mandela Washington Fellowship, une initiative du gouvernement américain dont il a été bénéficiaire en 2019 à l’âge inédit de 23 ans. Tout cela pour dire la dimension du jeune Sénégalais qui marque les esprits partout où il passe.

Un jeune leader au service de la jeunesse africaine.

Issu d’une famille modeste, Babacar s’est battu pour aller au bout de ses rêves. Babacar Junior Diop, né le 25 juillet 1995 dans la banlieue dakaroise à Guédiawaye, est le fondateur de l’organisation African Leaders Factory Initiative (ALFI). Il est parmi les plus jeunes de sa génération en Afrique à s’être distingué par son engagement citoyen exemplaire et son leadership à l’échelle internationale. Diplômé de la prestigieuse école de commerce l’Institut Africain de Management (IAM) en Finance Internationale et de Kansas State University en Leadership Civique, il est, en 2018, sélectionné comme le plus jeune Africain à faire partie de l’American Express Leadership Academy Global Alumni, un cercle reconnaissant les brillants leaders du monde entier. Son expérience de vie difficile l’a inspiré à créer l’African Leaders Factory Initiative (ALFI), dont la mission principale est de former et de produire des leaders, entrepreneurs, scientifiques et activistes pour le développement durable par le biais de l’éducation et de la formation adaptative adossées aux valeurs africaines.

Depuis 2017, l’organisation ALFI a mis en place un projet d’appui à l’employabilité des jeunes et des femmes, communément appelé ALFI Fellowship. Ce projet de fort impact propose de renforcer les perspectives de formation et d’insertion professionnelle offertes aux jeunes vivant dans les zones rurales dans des domaines tels que les énergies renouvelables, l’agrobusiness, la blockchain, la FinTech, l’intelligence artificielle, le marketing 2.0, la gestion de projets, l’engagement civique pour la promotion de la paix et de la sécurité, et les activités génératrices de revenus. L’objectif du ALFI Fellowship est de fournir des outils pédagogiques, technologiques, financiers et d’auto-emploi à partir d’une formation intensive purement fondée sur l’accomplissement du potentiel des jeunes et des femmes afin de développer leurs compétences de vie pour un travail productif. Ce projet encourage aussi l’esprit d’entreprise en tant que mentalité et demeure un moyen de connexion entre les jeunes bénéficiaires de diverses communes du Sénégal. Des supports d’apprentissage et des outils sont offerts gratuitement aux bénéficiaires dans un espace de connectivité, de créativité, d’interactions et d’échanges en présentiel, mais aussi en ligne à travers la plateforme appelée ALFI e-HUB. À ce jour, plus de 2 000 jeunes leaders et entrepreneurs africains ont bénéficié du ALFI Fellowship et plus de 200 maisons situées dans des zones rurales du Sénégal ont été électrifiées dans le cadre du projet « Light Up the Future », qui suit toujours son cours.

Basé aujourd’hui aux États-Unis, Babacar J. DIOP reste fidèle à son engagement et au service de son pays, le Sénégal. En avril 2024, il a été un des facilitateurs des rencontres diplomatiques du Sénégal à New York lors du Forum de la Jeunesse de l’ECOSOC organisé au siège des Nations Unies, auquel avait pris part la Ministre de la Jeunesse, du Sport et de la Culture, Mme Khady Diene GAYE. Ce forum avait regroupé tous les délégués des pays d’Afrique pour discuter de la problématique de la mobilité des jeunes, des conséquences et des solutions proposées pour l’atteinte des objectifs de développement durable.

Cette preuve d’influence à l’échelle internationale de Babacar J. DIOP, âgé actuellement seulement de 28 ans, démontre une capacité hors norme de mobilisation non seulement humaine mais aussi de ressources. Un jeune leader à suivre.

Laisser un commentaire