Ads 1

UNE JEUNESSE SANS CONSCIENCE OU UNE JEUNESSE SANS CONNAISSANCE (Par Mbaye NIASS)

0 394


La jeunesse n’est pas qu’une classe d’âge. Non, la jeunesse n’est forcément une catégorie de personnes à fuir. La jeunesse, c’est cette époque peut-être révolue, pendant laquelle vous aviez des rêves et beaucoup d’innocence, un manque de sérieux pour tout sauf pour les choses qui comptent vraiment, comme vivre ou s’amuser. Peut-on s’amuser pendant toute notre jeunesse ?


La jeunesse se réveillera au milieu d’un champ de bataille où l’homme ne tiendra pas d’armes mais une connaissance profonde et prépondérante à combler une guerre financière.

Est-ce que nous voulons être une jeunesse de TIK TOK, WHATSAPP, INSTAGRAM etc… les réseaux sociaux en général.

Nous devons pas passer tout nos temps sur ces derniers. Nous devons être une jeunesse qui vise à changer son pays mais aussi qui participe sur le développement mondial, oui c’est possible quand on a le courage en nous d’abord.

Nous devons pas être une jeunesse qui reste toujours à diffamer son prochain. Seydina Limamou Lahi(PSL) Al Mahdi disait « nañouy neubeuleuntè ay Ayib ». Nous avons le droit de cacher les péchés de nos prochains. Ce dont la jeunesse a besoin, c’est qu’on lui dise qu’il y a un bateau en construction dans sa propre cale sèche mentale, et que ce bateau est destiné à prendre la mer. Mais aussi nos dirigeants ont le devoir de semer cette jeunesse sénégalaise, pour cueillir de bons vieillesses. Sur ce la valeur de la jeunesse, c’est un vieux qui te la donnera. La valeur de la richesse, c’est un pauvre qui te la donnera. La valeur de la vie, c’est un mort qui te la donnera. Une jeunesse n’est pas éternelle mais plutôt elle s’éternise. Nous les jeunes, nous devons recouvrir une vision émerveillée sur le monde, ainsi qu’une vision authentique sur la vie, dès lors que SANS VISION IL N’Y A PAS D’ESPOIR. Tous les jeunes de part le monde sont cette énergie vive à incombe la responsabilité de redonner sa place à la sensibilité humaine usurpée par les faux-semblant… La conscience fait le génome humain. Nous sommes tous des créateurs de récits et des héritiers d’histoires génétiques. La jeunesse est l’espoir des lendemains.

Aujourd’hui ce qui nous rend très mal au coeur en est que la société est en révolte contre la jeunesse, et le contraire devrait y être. C’est une mauvaise chose. Notre révolte n’est pas la liberté parce qu’elle n’est qu’une réaction qui engendre ses propres valeurs, lesquelles, à leur tour, enchaînent. On les imagine neuves, mais elles ne le sont pas: ce monde nouveau de WHATSAPP, TIK TOK, INSTAGRAM… n’est autre que l’ancien, dans un moule différent. Et quand les années de jeunesse sont passés, on devrait pouvoir se sentir apaisée…Le mal c’est de ne pas se résigner, c’est de toujours chercher, toujours chercher comme si c’était possible de trouver quelque quelque part. Mais on ne trouve jamais rien. Soyons pas une jeunesse qui laisse fuir ses jours sans y penser

J’appelle toute la jeunesse sénégalaise et plus particulièrement celle de YEUMBEUL (Dakar) de cultiver leur esprit, afin de bâtir un avenir meilleur. Sachez que nous devons être conscient des faits qui se passent actuellement dans ce pays. Nous devons passer notre temps à chercher de la connaissance, nous devons s’imposer pour être leader sans blesser l’autre. Tout ce qui ce fait pour la jeunesse sans la jeunesse est contre la jeunesse, j’appelle nos dirigeants d’impliquer la jeunesse sur tous les projets nationaux.

Mbaye NIASS
Responsable URV, département de Pikine

Laisser un commentaire