Ads 1

UNE DÉCLARATION DE GUERRE À LA RÉPUBLIQUE ET NON UNE DÉCLARATION POLITIQUE (Par Saliou SOW)

0 390

Ousmane SONKO, qui vient de nous réaffirmer toute sa peur et ses craintes pour ce procès, déclare être au terminus et par conséquent je le cite « soit c’est Macky qui le tue, soit c’est lui qui va le tuer ». Non, avec une telle déclaration, Ousmane SONKO ne se trouve plus au terminus, mais a franchi le RUBUGON, la ligne rouge, c’est-à-dire, les limites de l’Etat de droit à ne pas dépasser, par conséquent il déclare la guerre à la République. Car en menaçant de mort le Président de la République, il menace vertement également de mort le peuple sénégalais qui l’a démocratiquement élu, il sort volontairement du cadre du jeu politique normal dans lequel le Sénégal a toujours évolué et bâti sa réputation de démocratie majeure en Afrique et dans le Monde, pour se lancer dans une sorte de terrorisme populisme pour essayer de sauver son avenir en politique.

Cette déclaration irresponsable, hasardeuse et lourde de conséquences, vise non seulement à déstabiliser la république mais surtout à semer la mort et la désolation dans le pays. Cela ne me surprend de ce pervers narcissique qui depuis son apparition sur la scène politique nationale, n’a cessé d’avoir la posture d’un véritable fossoyeur de la République, d’un homme politique mercenaire qui a vendu son âme à des forces occultes extérieures dont la seule ambition, quitte à utiliser la violence et semer la terreur dans le pays, est de contrôler et exploiter nos ressources pétrolières et gazières.

Le Président de la République est une institution nationale, un Bien public qui mérite le respect en considération en tout temps et en tout lieu.

Vive la république

Vive l’Etat de droit

Vive le Sénégal

Saliou SOW responsable politique URD de la Commune de Dakar plateau

Chevalier dans l’Ordre National du Lion

Laisser un commentaire