Ads 1

SOULEYMANE NDENE NDIAYE BAPTISE SON PARTI, L’UNP

0 61

C’est sous un standing ovation que l’ancien Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye un posé son premier acte dans l’arène politique : la création d’un parti qu’il a baptisé sous le nom d’Union Nationale pour le Peuple (UNP). Il entre ainsi de plain pied dans l’arène politique, et s’offre une légitimité de postuler pour la prochaine présidentielle. Sa vision est claire, « gouverner le Sénégal ». Son slogan ? « Réussir ensemble pour le Sénégal », en se basant sur des principes de « liberté, de solidarité et de patriotisme ».

 

Le dernier Premier Ministre du Président Abdoulaye Wade a affirmé que le moment est venu pour lui de voler de ses propres ailes, « en prenant son destin politique en main ». Il n’a pas oublié de rendre hommage à l’ancien président qui, dit-il, « lui a appris tout ce qu’il sait en politique ». La conquête du pouvoir l’a donc poussé à quitter le Parti démocratique sénégalais (Pds) pour faire face au pouvoir actuel. « Je veux offrir aux Sénégalais une nouvelle vision de la politique. Et je compte me battre pour défendre les intérêts du peuple », a-t-il déclaré.

Le refrain habituel a été repris, celui de mettre le peuple au centre des priorités. Seulement lui,  se fixe un autre objectif pour se départir des « autres », celui « d’agir avec des actes concrets et des textes, et non avec des discours ». À cet effet, il ne s’est pas gêné pour décrier le plan Sénégal émergent qu’il dit être « trop abstrait ». Ndéné Ndiaye se dit ainsi prêt, à encaisser toutes critiques acerbes, insultes à son égard, cela ne fera que le fortifier dans sa volonté de se battre pour la forte majorité de la population qui ne voit aucune retombée économique du Pse. 

Pour lui, « L’UNP  sera le parti du juste et de l’inclusion sociale. Il ne sera pas élaborer à l’étranger par des spécialistes étrangers mais par des Sénégalais d’ici, dans le pays même ». En passant par des infrastructures avec des moyens de transports modernes, l’éducation, la santé la sécurité des personnes et des biens, une énergie suffisante, Ndéné Ndiaye promet mots et merveilles. Il compte aussi asseoir une politique économique basée sur l’élevage et l’agriculture. Des remèdes efficaces pour lutter contre la pauvreté. Sur le plan politique, Ndéné Ndiaye entend éradiquer à la transhumance, en mettant en place des systèmes efficaces pour bannir ceux qui le font.  « Je ferai en sorte que tous ceux qui transhumeront perdent leurs droits civiques, civils et politiques ».

Adama Anouchka Ba-Seneweb.com

{jcomments on}

Laisser un commentaire