Ads 1

SERIGNE ABDOUL AZIZ BARA MBACKÉ (1914-1990): LA SAGA D’UN PUR SOUFI DOUBLÉ D’UN GRAND AGRICULTEUR

0 467

Serigne Abdoul Aziz Bara Mbacké est une figure de proue du Mouridisme. Fils de Cheikh Mouhamadou Lamine Bara Mbacké Ibn Serigne Touba Khadimou Rassoul, le Saint homme a marqué d’un caillou blanc son passage sur terre. Le défricheur de Bouchra, Mbaam Ndjigane et Djoumada a merveilleusement contribué au rayonnement de la Mouridya, voie tracée par son illustre grand-père, Bamba.

Naissance en 1914 (« Atoum Abdou Ya »)

Serigne Abdoul Aziz Bara Mbacké a vu le jour en 1914 à Touba, lieu de naissance, aussi, de son illustre père Cheikh Mouhammadou Lamine Bara Mbacké Ibn Cheikh Ahmadou Bamba Khadimou Rassoul. A cette époque, Serigne Touba était en résidence à Diourbel et ce fut, lui-même, qui lui donna son nom « Abdoul Aziz »: »1914 était surnommé « Atoum Abdou Ya ». Presque tous ceux qui voyaient le jour, le « Cheikh » leur donnait le nom de « Abdou »-Aziz, Ahad, Khadre, Samad,Salam,
Rahmane,etc. », s’est expliqué notre interlocuteur Serigne Abo Abdoul Aziz Bara Mbacké rapportant les propos de Sokhna Mbène Mbacké Bara.

Serigne Abdoul Aziz Bara Mbacké est le fils de Cheikh Mouhamadou Lamine Bara Mbacké Ibn Serigne Touba Khadimou et de Sokhna Faty Alé Lô, fille de Alé Khary Maam (frère utérin de Sokhna Aminata Lô, mère de Cheikh Mouhamadou Moustapha Mbacké ( 1èr Khalife) et de Cheikh Mouhamadou Lamine Bara Mbacké).

Éducation

Très tôt, Serigne Abdoul Aziz Bara Mbacké a été confié à Cheikh Mouhamadou Moustapha ( Premier Khalife Général des Mourides). Il a grandi à l’ombre protectrice de Borom Darou Khoudoss avant de rejoindre Tindodi en compagnie de Serigne Cheikh Mbacké Gaïndé Fatma, de Serigne Mbacké Madyna et de Serigne Abdou Salam Mbacké. Là, ce fut son oncle Serigne Modou Matar Alé Lô qui s’occupait de lui (enseignement du Saint Coran). Ensuite, Serigne Abdoul Aziz Bara Mbacké alla approfondir ses connaissances islamiques chez Serigne Moustapha Mbacké (retour), puis chez Serigne Habibou Mbacké Imam et Serigne Modou Diarra Guèye.

Grand agriculteur connu et reconnu par les autorités étatiques

Serigne Abdoul Aziz Bara Mbacké a été un fin entrepreneur. Très tôt ( avant d’être Khalife et âgé de moins de 40 ans), il fonda de nombreux villages où il s’adonna à l’agriculture et à l’éducation islamique (« Daaras »). Parmi ces localités, on peut citer Bouchra en 1938( Est Touba, vers le Saloum), Mbaam Ndjigane (1944), vers Gossas et Djoumada (1948). Serigne Abdoul Aziz Bara Mbacké a aussi fondé le plus loin village mouride de l’époque, Touba Niani (1966), dans le Sénégal Oriental (Tambacounda). Il y récoltait des tonnes de cotons au point d’être sacré meilleur agriculteur de l’année par le Président de la République Léopold Sédar Senghor. Il avait reçu beaucoup de distinctions. A Ross-Béthio, il avait des périmètres qui lui servaient de riziculture. Il était un brave travailleur . Le transport était aussi sa préoccupation majeure. A Pikine( Dakar), il construit le premier « Jakka Mouride » de ses propres moyens.

Khalife de « Gouye-Mbind » en 1952

En 1952, Serigne Modou Bara Mbacké, fils aîné et Khalife de Serigne Bara Mbacké s’éteignit. Serigne Abdoul Aziz Bara lui succéda à la tête de la famille de « Gouye-Mbind ». Il s’employa à la modernisation de Mbacké Kadior. C’est sous son magistère que le Magal de Serigne Bara fut délocalisé à Mbacké Kadior( Magalou Mbacké Kadior). Avant, il se tenait à Tayssir. Serigne Abdoul Aziz Bara a aussi revitalisé tous les villages fondés par son illustre père Serigne Touba. Il était très attentionné à tous les membres de sa famille. Il procéda au lotissement des différents quartiers de Serigne Bara comme à « Gouye-Mbind », à Louga, Mbacké Kadior et installa ses descendants. Il était très liés à Cheikhouna Mouhamadou Moustapha Mbacké, à Serigne Fallou Mbacké, Serigne Bassirou Mbacké (il lui donna la main de sa fille aîné, elle-même, mère de Serigne Moustapha Abdoul Aziz Bara). Avec Serigne Abdoul Ahad Mbacké, Serigne Abdoul Khadre Mbacké , Serigne Saliou Mbacké, Serigne Souhaïbou , Serigne Mourtada Mbacké, il avait des relations remarquables. Les famille des « Cheikh » de Borom Touba, aussi. » L’autre mérite de Serigne Abdoul Aziz Bara, c’est qu’il avait réussi à bâtir la 3ème mosquée du Mouridisme après celles de Diourbel et Touba, à Mbacké Kadior. Homme de son temps, le Président Abdou Diouf venait souvent dans ce sanctuaire de Mbacké Kadior lui rendre visite.

Disparition en 1990 et ses Khalifes

Serigne Abdoul Aziz Bara Mbacké a grandement contribué au rayonnement du Mouridisme. Son apport pour les grands chantiers de Borom était certain. Le 17 Mai 1990, il a rejoint son Serigne à Touba et fut enterré dans le mausolée de son père Cheikh Mouhammadou Lamine Bara Mbacké, au cimetière de Touba. La prière mortuaire a été dirigé par Serigne Mourtada Mbacké Ibn Serigne Touba Khadimou Rassoul en présence de beaucoup de dignitaires religieux. Il fut succédé au Khalifat de « Gouye-Mbind » par Cheikh Sidy Moctar Mbacké (Serigne Cheikh Maty Lèye Mbacké) et à son propre Khalifat par Serigne Moustapha Abdoul Aziz Bara Mbacké. Rappelé à Dieu en 1998, Serigne Modou Bara Mbacké le remplaça. Ce dernier qui a rendu l’âme en 1999 est succédé par Serigne Abdoul Karim Mbacké Abdoul Aziz Bara dit plus couramment, Serigne Abdou Karim Mbacké Barry. Yala Nafi Yag lool té wër. Amine.

Ibrahima NGOM Damel

Laisser un commentaire