Ads 1

SENEGAL-TOURISME Une organisation mise sur le théâtre-forum pour relancer le tourisme rural intégré

0 70

Baïla (Bignona), 29 mars (APS) – L’Institut de coopération pour le développement en Afrique (ICD-Afrique), est en train de développer le concept théâtre-forum dans les campements villageois pour relancer le tourisme rural intégré dans la zone Sud, a déclaré son chef d’antenne, Malick Djiba.

‘’A travers le concept théâtre-forum, nous voulons perpétuer la tradition, les cultures locales au niveau des campements villageois’’ a-t-il dit, samedi à Baila (Bignona), lors de la remise d’un lot de matériel informatique à la Fédération des campements villageois (FECAV) de la région de Ziguinchor.

A cette occasion, des troupes folkloriques de Tendouck et de Baïla ont joué des sketchs dont les thèmes tournaient autour des traditions locales et des conseils à adopter dans les campements villageois pour attirer la clientèle.

‘’Le tourisme solidaire, c’est la rencontre de deux personnes du Nord et du Sud. Ce sont des voyageurs qui viennent à la rencontre de l’autre pour découvrir sa culture’’, a rappelé M. Djiba qui est aussi le responsable de cette forme de tourisme au niveau de l’ICD-Afrique.

Selon lui, le volet tradition locale n’est pas suffisamment développé dans les campements villageois de la région naturelle de la Casamance.

Il a affirmé que cette offre est essentielle dans la promotion du tourisme rural intégré, initié depuis 1970 dans les régions de Ziguinchor, de Sédhiou et de Kolda.

‘’Nous essayons de démontrer à travers ces théâtres-forums que ce sont des activités qu’il faut proposer aux touristes quand ils séjournent dans les campements. Nous développons des thèmes variés tels que les mauvais comportements envers les touristes (le racket, le vol, la spéculation sur les prix, etc.)’’, a renseigné le chef d’antenne de l’ICD-Afrique.

‘’Le théâtre-forum exprime clairement les attentes des touristes par rapport à l’accueil dans les campements villageois. Il faut que les gérants de ces campements démontrent leur identité, développent leur savoir-faire culturel et leur savoir-faire culinaire et valorisent leurs produits locaux et leur culture locale’’, a conseillé Malick Djiba.

‘’C’est en diversifiant leurs offres que les touristes se souviendront de leur séjour et reviendront. Cela participera à la promotion de la destination Casamance’’, a-t-il estimé.

Laisser un commentaire