Ads 1

RÉPONSE À DETHIÉ FALL (Par Mamadou NDIAYE Bambey)

0 313

Je pense que ce nain politique ne comprend rien. Car lui et son petit parti qui vient de naître après avoir trahit son mentor en politique ne pèse absolument rien sur l’échiquier politique du Sénégal.
Il n’a jamais participé à des élections, il n’a même pas de représentant dans tous les départements du Sénégal donc une telle personne n’a aucune leçon politique à donner au président Macky SALL .

En voyant les points qu’il a mis sur la table, on comprend que boy Dethié est loin d’être un “Homme d’Etat”
Ne pas participer au dialogue ne va pas faire de lui un leader. Au contraire cela confirmera sa position de défenseur de ses propres intérêts. Ce qui l’avait même poussé à trahir Idrissa Seck et le parti rewmi.

Ce dialogue pour la stabilité politique et sécuritaire du pays, interpelle toutes les forces vives de la nation. Y répondre est un acte citoyen et responsable.

À tes 5 questions, 5 réponses!

1: Candidature de président RÉPONSE À DETHIÉ FALL (Mamadou NDIAYE Bambey) SALL :

M. Fall, décider de qui peut être ou non candidat est du ressort exclusif du conseil constitutionnel. Ni votre statut de pseudo leader, ni votre niveau de maturité politique ne vous permet de donner des ordres au président Macky SALL

2: Arrestations des fauteurs de troubles:
Il n’y pas de détenu politique au Sénégal. Dans cet État de droit où nous sommes, toutes les personnes qui détruisent les biens d’autrui, communs. Commettent du banditisme organisé. Sous le couvert de manifestations politiques, seront arrêtées et mises hors d’état de nuire.

3: Liberté de presse
Multitude des médias. Libre exercice de toutes activités de presse prévues et encadrées par le code de la presse. Aucun Journaliste condamné pour un délit de presse. Le fond d’appui à la presse destiné à toutes entreprises de médias, sans préjuger.
Voici quelques exemples qui témoignent inéluctablement l’effectivité de la liberté de la presse au Sénégal.
Vivement les prochaines assises de la presse sénégalaise!

4: Choix d’adversaires
De la pure calomnie, libertinage intellectuelle et manipulation.
De qui devrait avoir peur le président Macky Sall?
Lui qui est toujours majoritaire et a remporté toutes les élections auxquelles il a pris part. Aucun candidat, jouissant de tous ces droits civiques et moral n’a été empêché de participer. “Kou sètoul nak sangoul dogua laathie rèwmi”

5: Transparence des élections
Le Sénégal a toujours eu des élections libres et transparentes. Sous la supervision de toute la communauté internationale. Seule une élection démocratique a pu permettre à l’opposition d’avoir autant de sièges à l’assemblée nationale.

J’attend votre prochaine lettre pour encore montrer votre vraie visage aux sénégalais.
Merci boy Dethié. Lorsque tu seras grand tu comprendras.

Mamadou NDIAYE Bambey
Coordonnateur des jeunes
Benno Bokk Yaakaar
Département de Bambey

Laisser un commentaire