Ads 1

PRÉSIDENTIELLE BÉNINOISE : LIONEL ZINSOU ET PATRICE TALON AU SECOND TOUR

0 88

Sauf avis contraire de la Cour Constitutionnelle, le premier ministre sortant Lionel Zinsou et l’homme d’affaires Patrice Talon s’affronteront pour le 2éme tour de l’élection présidentielle Béninoise. C’est ce qui ressort des résultats annoncés par le président de la CENA, Emmanuel Tiando.

Ce scénario qui se dessine pour le second tour de la présidentielle au Bénin, est celui qui était envisagé avant le démarrage de la campagne électorale, il y a deux semaines, par les observateurs avertis de la scène politique Béninoise. Lionel Zinsou et Patrice Talon se livreront une bataille acharnée pour la succession du président Thomas Boni Yayi, 63 ans, qui termine un second mandat de cinq ans.

En effet, d’après les premiers décomptes dans les douze départements que compte le Bénin, ces deux candidats se tiennent au coude à coude avec 28,44 % des voix pour ZINSOU, « talonné » par TALON, crédité de 24,80 % des suffrages.

Le richissime homme d’affaires Sébastien Ajavon, arrive troisième avec un score de 23,03 %, toujours selon la CENA. Cette position pourrait, si ces résultats sont confirmés par la Cour Constitutionnelle, faire de lui « un faiseur de roi » car l’issu de ce scrutin dépendra inéluctablement des consignes de votes que donneront les différents états-majors des candidats malheureux ayant, après Zinsou et Talon, réalisé les meilleurs scores au premier tour le 6 mars dernier.

A Dakar, c’est l’ex-premier ministre Pascal Iréné Koupaki, qui figurait pourtant parmi les favoris susceptibles d’accéder au second tour, crédité, pour sa part, de seulement 5,85 % des voix au niveau national qui devance tous ses adversaires dans la capitale Sénégalaise.

Selon certains compatriotes Béninois, Koupaki a bénéficié du soutien et de l’influence de ses nombreux amis et de leurs familles basés à Dakar où il a longtemps séjourné en tant que cadre au siège de la BCEAO.
Ici, les partisans de Patrice Talon, réunis autour de la très dynamique Mlle Dorine GNABLOHOU du Mouvement Actif Populaire pour Patrice Talon (MAPPT) sont déjà entrés en contact avec les différents représentants des autres candidats qui n’auront pas eu la chance d’accéder au second tour.

Ainsi, les camp de Pascal Iréné Koupaki et Abdoulaye Bio Tchané ont déjà annoncé leur engagement ferme de soutenir le candidat de la rupture, le compétiteur né Patrice Talon, afin assurer « Un Nouveau Départ » au Bénin. Alors que celui du candidat Sébastien G. Ajavon semble jouer carte de la prudence en demandant d’attendre la publication officielle des résultats par la Cour Constitutionnelle, seule instance habilitée à donner les chiffres officiels de ce scrutin présidentiel, avant de se prononcer sur la direction que prendra leur consigne de vote.

D’ores et déjà, les membres du MAPPT ont commencé à déployer leurs différentes stratégies consistant, entre autres, à faire du porte à porte, à descendre vers les compatriotes Béninois où qu’ils se trouvent, pour les convaincre de rallier leur cause qui est d’élire le candidat indépendant Patrice TALON au soir du scrutin du second tour, prévu dans les prochaines semaines.

Irama SANE

Laisser un commentaire