Ads 1

MON REGARD SUR LE SYSTÈME DE SANTÉ (Par Thierno LO)

0 144

On m’a appris que quand un probléme est sérieux, il faut l’analyser avec sérénité.
Il est vrai que le Président Macky Sall, a fait d’énormes efforts pour essayer de sauver le systeme de santé par la création d’hopitaux et le relévement des plateaux médicaux mais il a trouvé un mal trés profond. Ce que nous vivons actuellement, n’est que l’aboutissement d’une très longue descente en enfer de tout le système contre laquelle malheureusement aucune tentative de remédiation n’a été faite depuis plusieurs années.

Plusieurs facteurs rendent compte des incidents observés chez les malades. On peut en citer entre autres, une formation de plus en plus défectueuse, un personnel médical quantativement insuffisant devant une monstrueuse surcharge de travail, générant une pression de travail qu’il supporte de moins en moins. S’y ajoute des salaires non  motivants. Les agents encore compétents préfèrent aller dans le privé ou jongler entre celui-ci et le public .il y a une non fonctionnalité des infrastructures et un sous équipement chronique des hôpitaux. On ne peut faire des soins médicaux corrects avec les mains nues.

La maternité de l’hôpital le dantec qui faisait accoucher environ 120 femmes par jour est fermée depuis plus de 20 ans. Il y a aussi une  très inégale répartition géographique du personnel soignant sur le territoire national. Les meilleurs sont concentrés à Dakar, un peu à Thiès et Saint-Louis. Vous pouvez parcourir des kilometres, payer vingt mille francs de transport aller et retour, pour des problemes de dermatologie et recevoir une ordonnance de trois mille cinq cent francs à Dantec.

Tout ceci est aggravé par une gouvernance qui se soucie plus de la préservation de la paix sociale que de soigner correctement les malades. L’installation d’une gouvernance syndicale a fait que les ressources des hôpitaux vont des salaires et aux primes au détriment des nécessaires investissements pour l’équipement des services. Il faut restituer le système aux malades qui en sont les plus victimes.

Le problème est plus imputable au système qu’aux hommes. Les hommes de santé, soignants, syndicaux et financiers doivent dire la vérité aux Présidents qu’il y a beaucoup de travail qui nécessite, qu’une bonne conscience en soit prise. Il faut réformer le Systéme au risque de continuer à jeter de l’argent dans la mer.

Je prie tous les professionnels du secteur de la santé de lire ce diagnostic et de fertiliser la reflexion car je suis à un niveau de responsabilité et de parcours que je ne parle pas de choses non maitrisées. Si rien n’est fait malgré les efforts du gouvernement, nous continuerons à voir des cas comme Louga, L’ingérence et Tivaouane qui sont courants dans tous nos hopitaux.

Thierno LO
Président du parti Alliance pour la Paix et le Developpement ( APD)

Laisser un commentaire