Ads 1

MIMI TOURÉ : LA CERISE SUR LE GÂTEAU DU PROJET PASTEF (Par Dianga Ba KABA)

0 297

En ce mois beni de Ramadan et dans la foulée de la célébration de la journée de la défense des droits des femmes, une femme exceptionnelle retient notre attention et marque les esprits, par son engagement, sa simplicité et son éloquence : Mme. Aminata « Mimi » TOURÉ.

Son ralliement au projet PASTEF sur la base des idéaux de paix et de démocratie, l’a rendue accessible à la jeunesse du parti, aux familles des victimes et aux épouses de détenus politique dont je faisais partie. Derrière la femme de caractère à la forte personnalité, se cache un être d’une grande humanité. C’est au détour d’une marche de protestation contre le report de l’élection présidentielle que je me suis rapprochée d’elle pour lui dire mon admiration pour son engagement, une admiration qui a précédé l’existence même de PASTEF et remonte à ses années de ministre de la Justice et de cheffe du gouvernement. Elle m’a ouvert ses bras et m’a redonnée le courage de continuer la lutte.

En devenant la coordonnatrice de la campagne Diomaye Président 2024, elle apporte toute son expérience et son savoir-faire à une équipe de campagne déjà menée avec talent par M. Moustapha GUIRASSY. Elle a su mettre sa pierre à l’édifice à chaque étape de la lutte contre l’injustice en commençant dans son propre ex-camp de Benno Bokk Yakaar, en disant non à une troisième candidature du président Macky SALL, par principe et par loyauté. Cela lui vaudra la place de Président de l’Assemblée nationale qui lui avait été promise.

En laissant un Farba NGOM faire la pluie et le beau temps à l’assemblée nationale le 12 septembre 2022, jour du vote, allant jusqu’ à confisquer la carte de député de l’ex-premier ministre et directrice de campagne, Mimi TOURÉ, la mouvance présidentielle était loin de s’imaginer qu’elle venait de se créer un farouche adversaire, prête à mener son combat jusqu’à son terme. Ses interventions pertinentes sur tous les fronts à l’interne comme à l’international, forte de son statut d’ex-premier ministre et ex-haut cadre des Nations-Unies avec accès au niveau des chancelleries occidentales et au sein du système onusien, en ont fait une « arme » redoutable au service de la justice et de la démocratie pour tous les citoyens. S’il y a une voix sénégalaise respectée qui a résonné haut et fort à l’international, au moment où les ténors du projet PASTEF étaient privés de liberté, c’est bien celle de Mimi TOURÉ. Cette grande dame force le respect. Elle aurait pu choisir la voie facile des salons dorés du palais ou tout simplement de retourner aux Nations Unies qui l’avaient déjà sollicité à plusieurs reprises des postes de hautes responsabilités, mais elle a préféré rester sur la scène politique nationale et se battre aux cotés des populations faisant fi des remarques abjectes à son égard venant de ceux et celles qui lui reprochaient d’avoir retourné sa veste. Mais au fil des combats, on se rend compte qu’elle est restée la même, toujours fidèle à ses principes, résiliente et digne.

C’est de ce beau cadeau dont la coalition Diomaye Président 2024 hérite aujourd’hui et sa contribution au couronnement des forces alternatives fédérées par le Président Ousmane SONKO ces dernières années, va crescendo et sa présence aux côtés de PROS et de Diomaye continuera à rassurer et à rassembler.

Merci Tata Mimi d’être là pour nous tous et pour le peuple sénégalais, seul vainqueur du scrutin du 24 mars.

Dianga Ba KABA

Laisser un commentaire