Ads 1

MACKY, FADA, LA GUERRE DES CHEFS A DAROU MOUSTY ET KEBEMER

0 80

Il y’a quelques temps, on épiloguait beaucoup sur la proximité entre le chef de l’état, leader des aperistes, et le président du Conseil départemental de Kébémer et chef de file des réformateurs du Parti démocratique sénégalais. Ce que ce dernier a toujours nié. Les derniers développements semblent donner raison á Fada.

Le fossé semble se creuser entre les deux hommes politiques. Modou Diagne Fada se positionne de plus en plus comme un farouche opposant au régime en place de par les actes qu’il pose. A chacune de ses sorties, l’enfant de Darou Mousty semble se démarquer de cette accusation avec un discours de plus en plus virulent á l’endroit du pouvoir en place.

Dernièrement il a appelé à voter « non » au prochain référendum avant de promettre de battre campagne déclarant au passage: « Nous sommes députés, nous sommes des présidents de conseil régional, d’anciennes têtes de liste aux élections, régionales, municipales et rurales. Nous serons prochainement dans nos différents fiefs pour battre campagne ».

A la question de savoir s’il souhaitait que le président reporte la tenue du référendum pour mieux amorcer le dialogue avec les différents acteurs qui lui reprochent sa démarche cavalière et son manque de concertation sur la question , Fada tranche tout net : « Nous ne sommes pas les conseillers de Macky sall ».

Depuis Cotonou où Il se trouve en ce moment en tant que membre de la mission d’observation de la présidentielle dans ce pays, Modou Diagne Fada qui semble se diriger tout droit vers la création de son parti politique, devrait surveiller ses arrières.

En effet, depuis sa déclaration invitant à voter « non », une grande offensive est lancée dans son fief, d’après nos sources. Et c’est le chef de l’Etat Macky Sall lui-même qui est monté au créneau. 

Il a d’abord reçu par l’intermédiaire de Thierno Lo le chef de village de Darou Mousty, connu pour être un proche de Modou Diagne Fada. Ensuite le maire de Kab Gaye, localité située dans le département de Kébémer lui aussi parmi les plus fidèles lieutenants de Fada a été aperçu aux côtés du président de la République. Il faut y ajouter l’audience accordée á Mame Thierno Mbacke de Darou Marnane, mais aussi á tous les maires du département de Kébémer, conduits en délégation par Khalifa Dia.

A ce rythme, on peut bien penser que d’autres départs vont suivre.
En 2006, le même Thierno Lo était promu par Wade á Darou Mousty lors des renouvellements avortés du Pds. Ironie du sort, á l’époque, c’est Macky Sall alors Premier ministre et No 2 du parti, qui était á la tête de la manœuvre qui a intronisé Thierno Lo. Ceci avait alors fortement irrité Fada et occasionné sa première bravade contre le Pape du Sopi alors tout puissant, seule voix et seule constante du Pds, comme aimaient à le ressasser les libéraux.

Cette défiance avait conduit Modou Diagne Fada à la mise sur pied de la coalition Waar – Wi pour participer aux législatives de 2007 d’où il obtint 03 sièges au parlement avant d’opérer un retour dans les rangs du Parti après moult soubresauts.

Aujourd’hui, l’histoire semble se répéter avec les mêmes acteurs, même si le contexte diffère. Thierno Lô est un soutien déclaré de Macky, alors que Fada malgré ce qu’on en dit semble chercher sa voie dans l’opposition au régime en place.

Awa Coulibaly

 

Laisser un commentaire