Ads 1

L’ARGENT DU QATAR INONDERAIT-IL LE SÉNÉGAL ? NOUS SOMMES EN DROIT DE SAVOIR ! (Par Aly BATHILY)

0 503

Le Canard enchainé, hebdomadaire satirique français rigoureux, très sourcé et très au fait de l’actualité à travers le monde, vient de jeter une pierre (et pas des moindres) dans la marre de notre pays, le Sénégal.

En effet, dans sa parution du mercredi 7 juin 2023, le journal évoque le Sénégal en 5 paragraphes à la page 8, notamment sa situation politique en ces termes : « les démocrates sénégalais tiraillés ».
Le rédacteur de cette rubrique revient sur l’éventuel 3ème mandat illégal que le Président Macky Sall souhaite briguer, sur les soupçons que nos compatriotes nourrissent sur ses intentions d’élimination d’adversaires politiques et sur sa probable instrumentalisation de la justice.

Jusqu’ici tout va bien car, en substance, le Canard livre un secret de polichinelle à ses lecteurs. Nul besoin d’être doté d’un quotient intellectuel au-dessus de la moyenne ou d’être un fin analyste politique pour comprendre les intentions que tout le monde prête au Président de Macky Sall.
En tout état de cause, les Sénégalais seront au rendez-vous des combats à mener farouchement pour lui faire face.

Là où nous sommes plus qu’inquiets et interrogatifs sur cet article du Canard c’est la révélation selon laquelle l’argent du Qatar inonderait le Sénégal pour convaincre à soutenir un candidat à l’élection présidentielle, Ousmane Sonko. Lo

Cette question mérite d’être débattue d’une manière sérieuse, rationnelle et loin de toute passion, émotion ou partisanerie. Il en va de la survie même de notre pays ; car toute personne suivant, à minima, la géopolitique mondiale et les questions géostratégiques doit comprendre que notre pays fait face à de réelles menaces exogènes existentielles.

Que l’on veuille le reconnaitre ou non, le statut du Sénégal dans le concert des nations a changé depuis quelques années et continuera incontestablement ainsi, au regard d’une part de la multiplication de découvertes de richesses naturelles sur notre territoire, particulièrement en hydrocarbures.
D’autre part, pour notre situation géographique de pays côtier enviable, avec une large ouverture sur l’Atlantique.
Enfin le Sénégal reste l’un des rares pays de la sous-région encore stables politiquement et socialement. Cette dernière situation n’est pas des moindres car un pays déstabilisé socialement est une proie facile pour tout type d’organisation extérieure obscurantiste, nébuleuse, mafieuse ou terroriste.

Par conséquent, nous sommes en droit de demander que notre lanterne soit éclairée sur ce sujet hautement important pour la stabilité de notre pays et la survie de notre Nation.

C’est pourquoi nous exigeons, d’une part, des autorités compétentes du pays de faire toute la lumière sur ces accusations du Canard enchaîné afin que nul citoyen sénégalais n’en ignore.

D’autre part, nous demandons au candidat Ousmane Sonko de se démarquer au plus vite de ces lignes rédigées dans les colonnes du Canard l’accusant de ces faits graves.
Nous l’invitons à porter plainte contre ce journal, si cette accusation serait fausse, pour l’obliger soit à apporter un démenti, soit à répondre devant la justice.

Par ailleurs, nous devons d’abord rappeler que la plupart des enquêtes journalistiques sérieuses qui ont fait éclater des scandales dans notre pays sont parvenues à l’opinion publique sénégalaise souvent de l’étranger.

Rappelons-nous de l’enquête intitulée « un scandale à 10 milliards de dollars » de la journaliste Mayeni Jones de BBC en 2019, qui a fini de révéler que Frank Timis aurait trompé lourdement le gouvernement sénégalais pour faire main basse sur le pétrole et le gaz du pays avec une éventuelle complicité de Monsieur Aliou Sall (frère du Président de la Republique Macky Sall).

Il faut aussi rappeler que le Canard enchainé, journal centenaire est à l’origine de plusieurs milliers d’articles à scandales qui ont fini de faire tomber les plus grands noms de France et du monde.
C’est le journal qui a révélé en janvier 2017 que Penelope Fillon, la femme de François Fillon a été employée d’une manière fictive par son mari en tant qu’assistante parlementaire entre 1998 à 2012. Révélation qui a précipité la chute de Monsieur Fillon pour qui tout semblait indiquer qu’il aurait été le Président de la République Française en 2017.

En octobre 1979, c’était aussi le Canard Enchaîné qui révélait que Bokassa Ier, empereur de Centrafrique, aurait offert une plaquette de bijoux en diamants d’une valeur estimée à un million de francs français à Valéry Giscard d’Estaing. Cette situation a joué négativement sur la réélection de VGE à l’élection présidentielle de 1981 face à François Mitterrand.

Enfin, il ne faut guère perdre de vue que le Canard enchainé n’a que très peu perdu de procès en diffamation en 107 ans d’existence.

C’est pourquoi, le peuple sénégalais est en droit de savoir. Donc dites-nous !

Aly BATHILY
Coordonnateur de la République des Valeurs/Réewum Ngor – France

Laisser un commentaire