Ads 1

INITIATIVE COVAX : ABDOULAYE DIOUF SARR RÉCEPTIONNE UN DON DE 184 800 DE VACCIN ASTRA ZENECA DE LA PART DE LA FRANCE.

0 6 801

Le Ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf SARR, a reçu, ce vendredi, dans les locaux de la Direction de la Prévention, un lot de 184 800 doses de vaccins anti Covid-19 Astra Zeneca.
Il s’agit d’un don de la France dans le cadre de l’initiative Covax.

Madame Silva Danailov, représentante de l’Unicef à Dakar a salué ce geste de la France et magnifié la bonne gestion de la Covid par le Sénégal.

Quant à l’ambassadeur de la France à Dakar, Philippe Lalliot, il a rappelé la nécessité « réduire l’écart dans la couverture vaccinale ». C’est pourquoi, selon lui, l’initiative Covax s’était engagée à « assurer la vaccination de 20% de la population ». Il a signalé que le Président Macky Sall a toujours été à l’avant-garde de la bataille contre la pandémie avec sa détermination pour la production de vaccin en Afrique, gage d’une souveraineté sanitaire assurée dans les années à venir.

Le Ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, a exprimé toute la satisfaction du Sénégal à l’endroit de la France qui a, à travers cet appui, donné un signal fort dans le combat pour la réduction de la fracture vaccinale. Des relations très étroites, très étendues et multiformes unissent la France et le Sénégal selon le Ministre qui a exprimé tout l’optimisme dans la campagne de vaccination. Il a signalé que l’administration des doses déjà reçus est satisfaisante, avec un taux d’administration de 100 % en ce qui concerne les 200 000 premières doses de Sinopharm, achetées dans une démarche de prise en charge endogène de la lutte contre la Covid-19. Les premières doses d’Astra Zenaca de l’initiative Covax sont administrées à hauteur de 84 %.

Avec ce don de la France, la voie est ouverte pour l’administration de la deuxième dose d’Astra Zeneca pour les populations, selon le Ministre de la Santé et de l’Action sociale.
« La vaccination est essentielle », selon le Ministre qui réitère son appel aux Sénégalais à aller se faire vacciner surtout que le variant indien est annoncé dans la sous-région ouest-africaine.

« Nous sommes dans une guerre et tant qu’elle n’est pas terminée il faut utiliser l’arme qu’est la vaccination, a dit Abdoulaye Diouf Sarr qui a profité de l’occasion pour rappeler les importantes réalisations de son département, notamment les hôpitaux de Kaffrine et de Kédougou, inaugurés par le Président Macky Sall et la réception prochaine d’autres structures sanitaires dans le nord du pays.

Laisser un commentaire