Ads 1

ÉDUCATION ET CIVISME DES JEUNES: METTRE L’ARMÉE À CONTRIBUTION. (Par Cheikh Mbacké SÉNE)

0 408

Dis moi quelle jeunesse tu as, je te dirai quel peuple du sera. L’endoctrinement pastéfien des jeunes est, quoi qu’il en soit, une belle occasion à l’État du Sénégal d’ouvrir ses yeux sur l’éducation de la jeunesse. Un certain discours a pu prospérer parce qu’il y a sans doute des failles dans l’éducation civique des jeunes. Il faut le reconnaître.

Le retour du service militaire obligatoire a été brandi, mais il reste une solution partielle pour une prise en charge inclusive de la jeunesse sénégalaise.

Le gouvernement veut introduire l’éducation civique à l’école. L’idée est excellente, mais son succès dépendra de l’approche. J’avais poussé la réflexion en proposant que l’armée prenne en main ce volet (par le biais d’une convention avec l’éducation nationale).

Que l’armée prenne les écoliers, collégiens et lycéens un certain nombre d’heures durant l’année scolaire, avec un programme axé sur le civisme, les valeurs républicaines, leurs rapports avec les institutions et symboles de l’État, la cohésion sociale et même la paix et la sécurité intérieure.

Si les jeunes se réapproprient ces valeurs et grandissent avec, le pari est réussi. A suivre.

Cheikh Mbacké SENE
Ancien CTCOM ministére de la jeunesse

Laisser un commentaire