Ads 1

DIAGNE FADA ÉTEND SES TENTACULES A L’UNIVERSITÉ CHEIKH ANTA DIOP

0 63

Les étudiants Réformateurs regroupés au sein du mouvement Bolo And Ak Fada (BAAF) ont tenus un «Ndogou» débat à l’occasion du mois béni. Cette tribune a été saisie par les jeunes Réformateurs pour pointer du doigt la direction du Pds qu’ils accusent d’avoir vendu le parti à Macky SALL à l’insu d’Abdoulaye Wade et des militants libéraux.

C’est dans une salle archicomble à quelques encablures du campus universitaire que les jeunes réformateurs ont battus le rappel des troupes pour débattre du thème « Ethique en politique». Pour le jeune Dame Kane, Coordonnateur du dit mouvement, cette manifestation est une façon de « socialiser les étudiants et aider à la massification dans la perspective de fédérer tous les mouvements d’étudiants fidèles au président Modou Diagne Fada et membres du parti Les Démocrates Réformateurs LDR / Yeesal.

Il poursuit « LDR/Yeesal compte aujourd’hui plus de dix-huit mouvements rien qu’au sein de l’université de Dakar, maintenant, nous travaillons à fédérer tous ces mouvements autour d’une grande plateforme qui s’appellera Fédération des Élèves et Étudiants Réformateurs FEER »

Revenant sur les raisons qui motivent leur soutien au leader du LDR/Yeesal, le coordonnateur de Bolo And Ak Fada dira que “le choix porté sur le Président Modou DIAGNE Fada, s’explique par son incontournable leadership dans l’échiquier politique national voir international, son sens avéré des responsabilités, son courage politique indiscutable, mais aussi et surtout par sa philosophie réformiste”.

“En effet, l’idéal de réformes porté par le Président Modou Diagne Fada entend changer d’abord la façon de faire de la politique dans notre pays. Pour lui, la politique n’est pas synonyme de mensonges ni invectives. Elle doit reposer sur l’argumentaire et les contre-propositions pour nous qui sommes dans l’opposition. En définitive, nous voulons réformer la façon de s’opposer dans notre pays, et demain réformer la gouvernance et les institutions” poursuivra Dame Kane.

Selon toujours le jeune Réformateur, “voilà pourquoi, jeunes et étudiants que nous sommes, épris de la bonne marche du Sénégal, et des valeurs cardinales qui fondent notre société, nous devons soutenir la politique du Président FADA pour sortir notre pays du gouffre dans lequel il se trouve”.

Dans cette perspective, le mouvement BAAF en synergie, avec l’ensemble des mouvements de soutien á l’action du Pr Modou Diagne Fada travaille d’arrache-pied á la massification de notre parti á l’université Cheikh Anta Diop et dans toutes les universités, collèges et écoles de formation du pays. Bientôt cette synergie de forces centripètes permettra la mise en place de la Fédération des Élèves et Étudiants Réformateurs (FEER). Notre objectif est d’offrir á notre parti une majorité à l’assemblée nationale afin d’imposer au Président Macky Sall la cohabitation aux législatives de 2017. 2019 pour nous, devra par la suite sonner le glas du régime en place” a-t-il conclu.

Les étudiants fadaistes qui encouragent leur leader à renforcer la nouvelle coalition de l’opposition dans le cadre de l’Entente des Forces de l’opposition (EFOP), réclament la libération sans conditions de Karim Wade et accusent ouvertement Omar Sarr et Compagnie d’avoir vendu le PDS à Macky Sall en précisant qu’hier ceux qui accusaient leur leader de connivence avec le régime du Président SALL sont ceux qui courent aujourd’hui derrière ce dernier et négocient nuitamment sur le dos du peuple.

Irama SANÉ

 

Laisser un commentaire