Ads 1

CONTRE UNE ÉVENTUELLE MALÉDICTION DES RESSOURCES NATURELLES, MATAR DIOP DE LA COJEM EN TOURNÉE NATIONALE CHEZ LES RELIGIEUX POUR DES PRIÈRES

0 67

Formuler des prières dans toutes les mosquées du Sénégal et dans toutes les contrées religieuses du Sénégal, tel est l’objectif de la tournée nationale de sensibilisation initiée par le coordonnateur de la Convergence des jeunes Mackystes (Cojem).

« Il est impératif que nous prenions les devants pour sauver le Sénégal d’une éventuelle malédiction qui pourrait, si on n’y prend garde, toucher notre pays », a déclaré Matar Diop, membre du Haut Conseil des Collectivités Territoriales, qui s’est donné cette mission, avec d’autres responsables politiques, de conscientiser nos forces religieuses sur les enjeux d’une découverte de ressources pétrolières et gazières dans notre pays et leur demander par la suite, de protéger, par des prières, le Sénégal. 

On ne pourrait jamais déterminer avec exactitude ce qui amène l’embrasement de nos états après avoir disposé de richesses minières et minéralières. Mais dans tous les cas, le Sénégal doit en être épargné. Matar Diop, membre du Haut Conseil des Collectivités Territoriales, anticipe sur les choses et veut que les chefs religieux, traditionnels et coutumiers prennent les devants en formulant des prières et en ordonnant des offrandes pour que le Sénégal puisse sortir indemne de l’exploration et de l’exploitation de ses richesses afin de bénéficier paisiblement de ces retombées.

« L’expérience tirée des autres pays doit nous pousser à anticiper sur les évènements et accompagner le Président Macky Sall dans sa quête d’un Sénégal de paix et d’émergence. Mais, ceci passe par la formulation des prières par nos chefs religieux et coutumiers, où qu’ils se situent sur le territoire national. C’est cela qui motive la tournée nationale que nous entamons très prochainement auprès de ces familles religieuses pour qu’ils fassent des prières, mais aussi pour qu’ils recommandent des offrandes et autres sacrifices dans toutes les mosquées et toutes les contrées du Sénégal pour demander au bon Dieu de nous épargner de la malédiction du pétrole, du gaz et des ressources minières et minéralières découvertes dans notre pays », a indiqué le coordonnateur de la Cojem.

Conscient que nos autorités prennent à chaque fois les devants pour anticiper sur ces genres de situation, « cela ne devrait pas nous empêcher de ne pas faire des démarches dans l’intérêt de tous les sénégalais. C’est aussi l’occasion, pour moi, de demander aux politiciens de faire moins de bruit autour de cette question de pétrole et de gaz pour éviter que nos ennemis s’en mêlent pour essayer, d’une manière ou d’une autre, de s’emparer des ficelles et de tirer afin de nous confronter. Nous sommes tous des sénégalais et de quelque bord politique que l’on puisse se situer, il faudra mettre au-devant son patriotisme et faire confiance au chef de l’Etat, le premier interpelé en charge de défendre nos ressources. Personne n’est plus patriote que lui, en témoigne le mode de gestion vertueuse et de gouvernance sobre qu’il a fini d’instaurer depuis qu’il est à la tête de ce pays », soutient Matar Diop.

Youssouf NDIONGUE

Laisser un commentaire