Ads 1

COLLOQUE INTERNATIONAL SUR AMILCAR CABRAL : MOUSSA BALDÉ FAVORABLE AUX RENCONTRES SCIENTIFIQUES ET INTERUNIVERSITAIRES

0 227

L’Université Assane Seck de Ziguinchor a abrité, hier, l’ouverture du Colloque international sur Amilcar Cabral marquant le 50ème anniversaire du combattant Bissau guinéen de la libération. Ce colloque va se tenir dans ce temple du savoir du 19 au 21 janvier 2023. La cérémonie d’ouverture a eu pour cadre le complexe Amadou Tidiane Ba.

Le choix porté sur Ziguinchor pour abriter cette manifestation scientifique internationale n’est pas fortuit. L’Université Assane Seck s’est, en effet, illustrée dès sa création comme une université à vocation internationale en accueillant plusieurs compatriotes africains dont des étudiants originaires de la Guinée Bissau, qui constituent aujourd’hui la cohorte d’étrangers la plus importante au sein de cette institution. En même temps, la coopération interuniversitaire entre l’Université Assane Seck et les institutions d’enseignement supérieur Bissau guinéennes s’est beaucoup renforcée ces dernières années permettant une importante mobilité des enseignants et des étudiants entre les deux pays.

Le ministre de l’Enseignement supérieur, de l’Innovation et de la Recherche qui a présidé les travaux n’a pas manqué de souligner que, «le choix de Ziguinchor pour accueillir cette manifestation scientifique est d’autant plus pertinent et justifié que la ville de Ziguinchor fut une importante plateforme de déploiement de l’action politique et militaire de Amilcar Cabral pendant la guerre de libération du Parti africain de l’Indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC)».

Il avait à ses côtés le préfet de Ziguinchor, le recteur de l’Université Assane Seck et du Professeur François Joseph Cabral président de la Commission scientifique du colloque.

«Dans cette ville, partout en Casamance et à Dakar, Cabral et ses compagnons trouvèrent des soutiens inconditionnels de la part des populations et des autorités qui payèrent inévitablement le tribut de la guerre. Ici, ils furent comme chez eux car évoluant quasiment dans le même biotope culturel». fait savoir le ministre Moussa Baldé.

En sa qualité de Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, il signale que son département accorde un intérêt particulier aux rencontres scientifiques et interuniversitaires «qui sont un moyen important pour les chercheurs de travailler ensemble, de partager leurs connaissances et de porter au plus haut niveau le développement de notre système d’enseignement supérieur, de recherche et d’innovation».

«C’est ce qu’a compris le Président de la République Macky Sall depuis son accession à la magistrature suprême en faisant de l’éducation et de la recherche le moteur de la productivité et de la croissance économique de notre pays. Cette préoccupation du Président de la République recoupe parfaitement celle de Amilcar Cabral, héros de la lutte de libération. Aussi bien dans la théorie que dans la pratique, le leader du PAIGC accordait une place centrale à l’éducation dans son projet politique», avance le ministre de l’Enseignement supérieur.

Laisser un commentaire