Ads 1

CHANTAGE ORCHESTRÉ PAR DES RESPONSABLES APR CONTRE MACKY : LES JEUNES RÉPUBLICAINS DE YOFF S’ÉRIGENT EN BOUCLIERS

0 64

DOUMBYA MACKYPersonne ne pouvait penser qu’une pression terrible s‘exerce présentement sur le Président de l’APR. Il a fallu que les jeunes républicains de Yoff en parlent et décident de prendre la contre attaque pour qu’on se rende compte d’une telle évidence.

 

En effet, par la voix d’Abdoulaye Doumbya, ils ont proféré des menaces, en dévoilant leur identité, aux principaux responsables de leur parti et de la coalition Benno qui font preuve d’acharnement et d’activisme politique à l’encontre du chef de l’Etat, à qui ils demandent, cependant, de transformer le taux de croissance de 7% en possibilité d’emplois.

Par ces temps qui courent, il ne doit, certainement pas, y avoir de citoyens plus fatigués que les jeunes de l’APR, surtout ceux de la commune de Yoff. Non contents de ne pas être associés à la gestion des affaires de l’Etat, malgré une certaine qualification, ils ruent, au contraire, dans les brancards pour s’ériger en défenseurs infatigables du président de la République. Et l’activité principale dont ils veulent faire sienne, c’est de dévoiler les noms des principaux responsables de l’APR et de Benno qui exercent un chantage récurrent sur leur leader, qui pour des strapontins, pour des avantages et autres prébendes.

« Non, ce jeu doit cesser immédiatement ! Et gare au responsable qui s’aventurera à récidiver ces genres de pratique ! », S’écrie Abdoulaye Doumbya. Qui les invite plutôt à comprendre et à partager la vision de management du Président. A en croire le jeune responsable de Yoff, « s’il ya des frustrés dans le parti, il ne doit émaner des rangs de la jeunesse la seule frange laissée pour compte, malgré qu’ils restent conscients de l’important travail du régime qui mène ce pays sur les rampes de l’émergence. Nous souhaitons simplement que ces bons résultats se ressentent auprès de la force du parti qu’est jeunesse ».

Répondant à la question d’un journaliste sur leur état d’esprit après avoir fait l’objet de reniement et de délaissé politique, Doumbya plaide plutôt pour une meilleure considération vis à vis de ses camarades. «Je pense qu’il faut favoriser et octroyer, à la jeunesse républicaine, une position enviable qui lui permettra d’assurer la réélection du Président de la République. Mais cela commence par transformer ce bon taux de croissance de 7% en possibilités d’emplois », espère-t-il.

Youssouf NDIONGUE

 

Laisser un commentaire