Ads 1

CHANGEMENT CLIMATIQUE: LES JOURNALISTES A L’ECOLE DE L’INFORMATION CLIMATIQUE

0 62

«Une bonne compréhension des meilleures pratiques en matière de reportage sur les changements climatiques et sur les voies et moyens d’améliorer la couverture à l’aide des ressources scientifiques en ligne», est le thème de l’atelier de formation organisé lundi à Dakar à l’endroit des journalistes sur les changements climatiques.

Initié par Climate Change, Agrigulture and Food Security (CGIAR) à travers le CCAFS en partenariat avec la plateforme CCASA (Sénégal) et l’ANACIM, l’atelier a permis aux participants de comprendre également le concept de villages intelligents face au climat et l’impact des services d’information sur le climat aux niveaux local, régional et mondial.

Selon M. Robert Zougmoré, Agronome, Pédologue et Chef de programme pour l’Afrique de l’Ouest du Programme de recherche du CGIAR sur les changements climatiques, l’agriculture et la sécurité alimentaire (CCAFS), cet atelier va permettre aux journalistes d’être capacités à pouvoir traduire l’information climatique pour les différents types d’acteurs.

«C’est dans ce sens que nous avons pu organiser cet atelier où des reporters internationaux vont interagir avec les journalistes nationaux au niveau du Sénégal pour échanger autour de la question de l’information climatique et son utilité au Sénégal pour la lutte contre le changement climatique» a-t-il indiqué.

Citant des cas de succès au Sénégal sur l’adaptation de l’agriculture face au changement climatique, M. Zougmoré parlera de villages ou agricultures intelligents.

«Pour qu’on dise qu’un village est un village intelligent face au climat, il faut que toutes les actions qui seront entreprises visent à la fois à augmenter la productivité de culture, la résilience des systèmes de production, mais aussi des populations et enfin à la réduction de la production du gaz à effet de serre si cela est possible» a-t-il affirmé avant d’ajouter que «le concept de village intelligent est purement un produit de CCAFS».

Dans ce cadre, par le truchement d’une brève vidéo, M. Robert Zougmoré, a fait une présentation sur le concept de villages intelligents face au climat, en utilisant un village sénégalais comme étude de cas ayant des implications à l’échelle mondiale.

Par ailleurs, les journalistes scientifiques internationaux Amzatt Fassassi (SciDev.Net), Laurance Caramel ( Le Monde) et Yves Sciama (Journaliste scientifique indépendant) ont passé en revue leurs expériences et partagé avec leurs confrères sénégalais les meilleures pratiques en matière de reportage sur les changements climatiques

En outre pour les solutions locales, implications à l’échelle mondiale, les experts de la Direction de l’agriculture, de l’Anacim, de l’URAC et du CNCR ont discuté de l’impact des changements climatiques sur le Sénégal et de la manière dont le pays s’y adapte et des mesures d’atténuation de ses effets.

Pour le Directeur de l’URAC M. Talla Dieng, l’information climatique et sa diffusion permettent aux agriculteurs, d’avoir un tableau de bord  pour les récoltes.

Dans le cadre de cette formation, le CCAFS a organisé une visite media de 3 jours à kaffrine (Région centre du Sénégal).

Avec Abdou Latif NDIAYE

{jcomments on}

Laisser un commentaire