Ads 1

Barthélémy DIAS égrène encore un chapelet de mensonges. (Par Samba Ndong)

0 103

Inepties, galimatias, contre-vérités, mensonges et lassitudes voilà ton arsenal politique !

La désinformation consiste à propager délibérément des informations fausses en les faisant apparaître comme venant de source neutre ou amie pour influencer une opinion et affaiblir l’adversaire. Voilà la méthode utilisée par ces délinquants de luxe de notre opposition. On domine plus facilement les peuples en excitant leurs passions qu’en s’occupant de leurs intérêts. Barthélémy Diaz snobe les Dakarois pour s’occuper de ses intérêts en leur livrant une galerie de mensonge.
Les opposants font du show-business, et donc n’importe qui sachant faire du show-business peut faire de la politique. Le populisme est le plus dangereux des narcotiques, le plus puissant des opiums pour endormir et anéantir l’intelligence, la culture, la patience et l’effort conceptuel.

Rien n’est aussi dangereux que la certitude d’avoir raison en se fondant sur des mensonges . Rien ne cause autant de destruction que l’obsession d’une supposée vérité considérée comme absolue. Tous les crimes de l’histoire sont des conséquences de quelque fanatisme. Avec ces incongruités de l’opposition, les Sénégalais doivent faire attention de ces sicaires malotrus.

Y en a marre de ces histoires mensongères de l’opposition. Vous mentez pour rien. À cause de vos balivernes torchés à la plume d’oie par une bande de mythomanes. Voilà pourquoi, ce jour, du fond de mon engagement politique je tenais à vous le dire : vous avez beau squatter l’actu en essayant de nous foutre la trouille politique en tout genre, vous commencez très sérieusement à nous casser les nerfs !
Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson capturé, alors seulement vous vous apercevrez que le mensonge politique est un blasphème .

La politique sénégalaise est totalement dénaturée par ces incrédules de l’opposition.Sur une planète dont les dimensions et les richesses sont finies, tout processus exponentiel ne peut qu’être éphémère.
La croissance de la consommation du mensonge politique de ces opposants est en réalité l’équivalent d’une drogue ; la première dose crée l’euphorie mais les suivantes mènent inévitablement à la catastrophe. Prétendre géré une Mairie sans respect strict des lois est une fantaisie, un problème. Ne pas stopper Barthélémy Diaz c’est s’enfoncer délibérément dans une impasse.
Encore dans la bourde administrative. La gestion collectivités locales demande une certaine maturité et la maîtrise parfaite des textes qui régissent le code des collectivités.
Barthélémy Dias ne cesse de végéter dans les prairies de la bêtise. Toujours dans la galimatias politique. Barthélémy ne mène jamais un combat noble, il prône pour la banalisation du parure et de la clochardisation de l’administration locale .

Il est toujours des inepties qui révèlent ses carences cérébrales.
Les collectivités locales ne sont-elles pas des démembrements de l’État ?

Les actes du Maire:

Le Maire, représentant de l’Etat
Dans sa circonscription, le Maire est le représentant de l’Etat auprès de la population. À ce titre, il est chargé, sous l’autorité du Préfet :
de la publication et de l’exécution des lois, des règlements et des décisions du pouvoir exécutif ;
de l’exécution des mesures de sûreté générale ;
des fonctions spéciales qui lui sont attribuées par les lois et règlements.

Le Maire, représentant de l’état-major à ce titre, il est chargé, sous l’autorité du Préfet: de la publication et de l’exécution des lois, des règlements et des décisions du pouvoir exécutif ; de l’exécution des mesures de sûreté générale ; des fonctions spéciales qui lui sont attribuées par les lois et règlements.

Cher Barthélémy s’agit-il de l’ignorance oubien de la débilité mentale, tu transgresse royalement les normes de la bonne administration des Collectivités territoriales. Dans toutes les collectivités locales, la gestion fait appel au respect strict des lois . Le décret 2020-30 du 08 janvier 2020 fixant les organigrammes-types des Collectivités territoriales, a précisé les Directions que peuvent créer les différents ordres de Collectivités territoriales. L’Etat a donné 2 ans aux collectivités territoriales pour l’application de ce nouveau décret fixant le nouveau organigramme-type. Mieux, les sous-préfets et préfets ont fait des lettres de rappels. Le ministre des Collectivités territoriales, du Développement et de l’Aménagement des Territoires, par circulaire après quelques jours des élections départementales et municipales du 23 janvier, a rappelé le décret 2020-30 du 08 janvier 2020 fixant les organigramme-types Je rappelle que j’étais présent lors de ton installation suivi d’élections du bureau municipal de la ville ainsi que la première réunion du conseil municipal.

Cher Barth lors de ton installation suivie de l’élection du bureau municipal de la ville ainsi que la première réunion du conseil municipal, le conseiller Bamba Fall, par ailleurs Maire de la Médina, avait attiré l’attention des conseillers sur la violation du décret 2020-30 du 08 janvier 2020 fixant les organigrammes-types des Collectivités territoriales. Ta réponse n’avait aucun fondement juridique et tu lui avais retorqué que :suis ton administré! MAIS BARTH si tu es le patron de Bamba FALL, Son Excellence Monsieur le Président de la république est quoi pour toi?

Diantre Son Excellence est le Maire de tous les Maires du Sénégalais. C’est lui qui définit la politique de la nation. Son Excellence croit à la décentralisation et à l’ application effective des lois. La première réforme que le Président Macky Sall a lancé c’est l’acte 3 de la décentralisation qui parle de la territorialisation des politiques publiques, la création des pôles territoires, l’augmentation des transferts financiers venant de l’Etat.
Depuis 2012, l’Etat a augmenté de manière très considérable les fonds de dotations, d’équipements des Collectivités locales en attendant qu’on réforme le transfert des ressources dans la phase 2 de l’acte 3.
Lors du référendum du 20 mars 2016, le Président Macky Sall a renforcé la décentralisation pour que les principes constitutionnels donnent plus de libertés aux Collectivités territoriales afin d’éviter la remise en cause par des lois l’attention du conseil municipal sur la violation du décret décret 2020-30 du 08 janvier 2020 fixant les organigrammes-types des Collectivités .
Cher Barh ,je suis tenu à te dire que si tu veux la paix tu l’auras mais si tu veux la guerre aussi tu l’auras entièrement.

Son Excellence Monsieur le Président Macky Sall n’est pas ton Altergo. Ton arrogance commence à molester nos conscience.
Stop ! sinon ……

Samba Ndong Responsable politique APR Biscuiterie, coordonnateur National des jeunes cadres républicains (cojecar)

Laisser un commentaire