Ads 1

ATTAQUES CONTRE LA SENELEC ET CONTRE WEST AFRICAN ENERGY : SAMUEL SARR POINTE DU DOIGT LE DIRECTEUR DE CABINET DU PRÉSIDENT

0 312

Le Directeur Général de WEST AFRICAN ENERGY (WAE), Monsieur Samuel SARR a accordé un entretien à DakarTimes pour lancer un message à l’égard des sénégalais. Il s’agit également pour lui, l’occasion de rétablir la vérité sur certains faits qui concernent la Senelec et WAE. Entretien…

DAKARTIMES : Ces derniers temps, des attaques ciblées contre la SENELEC et son Directeur Général. La plus récente est celle d’Amadou LY Patron de AKILEE. Comment interprétez-vous ces attaques ?
SAMUEL SARR : Je tenais d’abord à préciser que j’ai lancé les premiers compteurs woyofal. Aujourd’hui, Akilee a voulu s’accaparer des gains en lieu et place du client. Mais je voudrais attirer l’attention des sénégalais sur le scandaleux contrat d’Akilee signé en pleine campagne électorale en 2019 sans que le Chef de l’Etat ou ministre ne soit informé. Et il s’agit là d’un contrat de 300 milliards de FCFA . D’ailleurs, rappelez-vous que l’allié de Makhtar CISSE, Amadou LY gérant d’Akilee a vendu à la Senelec 140.000 compteurs pour 1 milliard 200 millions FCFA. En 10 ans, pour 2 millions 700.000 compteurs, le ticket Amadou LY/Makhtar CISSE devrait gagner 23 milliards de FCFA sur les 10 ans. C’était cela le fromage de Makhtar CISSE qui pense avoir tous les droits en revenant aux côtés du Président de la République qui lui avait retiré sa confiance. Même en quittant la Direction générale de la SENELEC, Makhtar CISSE devrait continuer à percevoir des dividendes si le contrat d’AKILEE n’avait pas été cassé. Ce contrat n’était pas à l’avantage ni du Sénégal ni de la SENELEC.
J’ai beaucoup rigolé quand j’ai vu Monsieur Amadou LY s’en prendre à la Senelec et à West African Energy à la télévision. Et là, je me demande s’il avait volontairement oublié d’évoquer son très nébuleux contrat ?
Brandissant un bout de papier comme un trophée de guerre, j’ai vu le jeune homme Amadou LY tenter péniblement d’interpréter des chiffres de la SENELEC, dont il ignorait visiblement les fondements. Le bonhomme a révélé à tout le monde, qu’il ne connait absolument rien du fonctionnement d’une entreprise qui a fait des rendements importants comme la Senelec. Il ne connaît pas le sens d’un rendement pour une entreprise d’électricité. Cela est justifié par sa mauvaise compréhension des 400 milliards. La SENELEC est aujourd’hui à 82% de rendement. Il s’agit là du meilleur rendement dans la sous-région. Il n’a rien compris et s’est permis de dire que la Senelec perd de l’argent au moment où elle enregistre des rendements importants. Amadou LY souffre et continue de souffrir depuis la résiliation de son contrat dont l’aboutissement devrait lui permettre d’être parmi les starts up les plus riches en Afrique en toute violation totale des règlements de transparence et de bonne gouvernance.

DAKARTIMES : Vous soupçonnez qui d’être le commanditaire du lynchage médiatique de la Senelec ?
SAMUEL SARR : C’est clair que c’est Makhtar CISSE qui est derrière toutes les attaques contre la Senelec. On le sait. Makhtar CISSE n’a jamais voulu du projet de West African Energy. D’ailleurs, en tant que Directeur général de la SENELEC, quand on lui a demandé de signe le MOU, il a trainé. Par la suite, en sa qualité de Ministre de l’Energie, il a essayé de saboter le projet de West African Energy en trainant par exemple, sur la garantie gouvernementale. Pour rappel, lors de la signature du contrat, il avait refusé de venir en prétextant qu’on lui avait juste envoyé un message whatsapp. Il voulait qu’on lui adresse une lettre formelle pour venir. Heureusement, le Ministre Amadou HOTT, un grand républicain, avait accepté de présider la cérémonie. Il a représenté le gouvernement parce qu’il avait compris l’enjeu de ce projet pour notre pays.

DAKARTIMES : Selon vous quel intérêt Makhtar CISSE a pour commanditer des attaques contre la SENELEC ?
SAMUEL SARR : Probablement c’est la personne de Pape Demba BITEYE Directeur général qui le gène. Il n’a pas certainement digéré la résiliation du contrat d’AKILEE qui devrait lui permettre de mener une retraite dorée ou d’avoir des fonds de campagne pour 2024. Malheureusement pour lui et heureusement pour les Sénégal. Il en veut également à West African Energy dont il a cherché à freiner.

DAKARTIMES : Qu’est-ce que Makhtar CISSE gagne en décrédibilisant le Gouvernement du président Macky SALL qui l’a nommé Directeur de Cabinet ?
SAMUEL SARR : Il ne décrédibilise pas le Gouvernement. Il se décrédibilise lui-même. Il essaie d’utiliser AKILEE et son journal pour raconter une situation inexacte. Son journal a récemment parlé de retour des délestages au Sénégal sans citer de cas. On a compris qu’il s’agissait d’un bon de commande bien exécuté sur fond de mensonge.
Makhtar CISSE raconte des contrevérités et des inepties. On peut le démontrer. Quand il va partout pour raconter qu’il n’est pas d’accord pour Kpower, il tente de dissimuler les négociations qu’il a effectuées avec Kpower. Très humblement j’aimerai qu’on me dise, ce que Makhtar CISSE a réalisé à la SENELEC, que nous, nous n’avons pas fait avant son arrivée, en notre qualité de Directeur général. Je tenais à vous rappeler que même la Centrale de Sendou, il avait essayé de conduire les négociations vers une impasse qui a failli coûter beaucoup d’argent à la SENELEC. Heureusement que Biteye a réussi à corriger pour sauver ce projet avec Mendes. En tant que Directeur général de la SENELEC, on sait qu’il aimait voyager aux frais du contribuable sénégalais. C’est cela son bilan. Voyagez aux frais de la SENELEC faisait partie de ses fantasmes.
Vous savez, Amadou LY n’a fait que exécuter une commande, celle de son mentor Makhtar CISSE qui en a fait son bras armé, son associé et son candidat à la présidentielle de 2024, à défaut de pouvoir être candidat lui-même. Voilà pourquoi, le candidat de Benno Bok Yakar Amadou BA gagnerait à bien surveiller ses arrières.

Laisser un commentaire