Ads 1

🔮VIDÉO–VALORISATION DU GAZ DÉCOUVERT AU LARGE DU SÉNÉGAL: PETROSEN ANNONCE DE BELLES PERSPECTIVES AVEC LE PROJET URÉE-SEFCO

0 509

AppuyĂ© par Manufacturing Africa, un programme du gouvernement du Royaume-Uni, PETROSEN Trading & Services boucle deux Ă©tudes clĂ©s pour sa future usine d’engrais dĂ©nommĂ©e SEFCO.

PETROSEN Trading & Services a organisĂ© ce lundi 13 mai 2024 dans un.grand complexe hĂŽtelier de la place, une session de restitution portant sur deux Ă©tudes relatives Ă  son projet de construction d’une usine d’urĂ©e, un engrais azotĂ© entiĂšrement importĂ© au SĂ©nĂ©gal Ă  raison d’environ 100 000 tonnes par an. Il s’agit, dans le dĂ©tail, d’une Ă©tude de marchĂ© et d’une Ă©tude qui examine le potentiel de captage du carbone de cette usine dont la mise en service pourrait intervenir en 2029. Ce projet, dĂ©nommĂ© Senegal Fertilizer Company (SEFCO), vise Ă  valoriser localement le gaz dĂ©couvert au large du SĂ©nĂ©gal afin d’atteindre l’autosuffisance en urĂ©e et de mieux valoriser son phosphate, Ă  travers notamment la formulation d’engrais de mĂ©lange NPK Ces Ă©tudes ont Ă©tĂ© rĂ©alisĂ©es avec le soutien et l’expertise du consortium Manufacturing Africa, un programme du gouvernement du Royaume-Uni.

L’Ă©vĂšnement, qui a rassemblĂ© les dirigeants du Groupe PETROSEN, l’Ambassadeur du Royaume-Uni au SĂ©nĂ©gal, des autoritĂ©s politiques et administratives, ainsi que des membres du consortium Manufacturing Africa, a permis de mieux comprendre les enjeux du projet UrĂ©e-SEFCO tout en confirmant la progression de son dĂ©veloppement.

Les deux Ă©tudes prĂ©sentĂ©es ce 13 mai 2024 confirment l’ambition du Groupe PETROSEN d’inverser la balance commerciale du SĂ©nĂ©gal en ce qui concerne le commerce de l’urĂ©e et des engrais NPK. L’Ă©tude de marchĂ© a notamment permiƟ de confirmer la compĂ©titivitĂ© de la future usine SEFCO par rapport aux autres exportateurs mondiaux d’urĂ©e. PETROSEN approvisionnera notamment les marchĂ©s de la sous-rĂ©- gion ouest africaine (Mali, Burkina, CĂŽte d’Ivoire, Ghanal, ceux de l’Europe mais aussi les Etats-Unis et le BrĂ©sil, deux des plus gros importateurs d’urĂ©e dans le monde.

Confirmant l’approche durable qui guide Ă  la rĂ©alisation du projet UrĂ©e-SEFCO, la deuxiĂšme Ă©tude a permis d’Ă©valuer que prĂšs de 17 millions de tonnes de CO2 pourraient ĂȘtre captĂ©es au cours des 30 ans d’exploitation de l’usine. Le CO2 captĂ© grĂące Ă  des technologies de rang mondial pourrait ĂȘtre rĂ©utilisĂ© dans la conservation alimentaire, l’industrie agroalimentaire (froid, brasserie) ou encore la construction.

Cette approche durable pourrait permettre au Sénégal de mobiliser des financements verts et de produire une urée décarbonée. Celle-ci pourra créer un avantage concurrentiel et lui permettre de franchir les barriÚres de taxation carbone qui se mettent progressivement en place dans le monde.

PETROSEN Trading & Services, l’Ambassade du Royaume-Uni et le Consortium Manufacturing Africa se fĂ©licitent de leur collaboration fructueuse ayant permis la rĂ©alisation de ces deux Ă©tudes. Ce projet confirme l’ambition du SĂ©nĂ©gal de se doter d’une industrie moderne, de redresser sa balance commerciale, et de faire un pas supplĂ©mentaire vers la souverainetĂ© alimentaire durable.

Nous vous invitons à suivre sur la vidéo ci-dessous les réactions successives de M. Manar SALL, Directeur Général de PETROSEN Trading & Services et Mme Juliette JOHN, Ambassadrice du Royaume-Uni à Dakar.

Laisser un commentaire