Ads 1

🔴VIDÉO–SANTÉ OCULAIRE : 200 MALADES DE LA CATARACTE OPÉRÉS AU CENTRE DE SANTÉ OUSMANE NGOM DE SAINT-LOUIS

0 383

La capitale du Nord a accueilli une équipe de l’ONG Direct Aid Society dans le cadre d’un camp gratuit de chirurgie de la cataracte. Cette activité entre dans le cadre d’une collaboration avec le ministère de la santé et de l’action sociale pour l’éradication de cette pathologie.

« C’est un camp gratuit de chirurgie de la cataracte que nous organisons au profit des populations de Saint-Louis qui vise 200 opérations et à peu près 1000 consultations gratuites pour les maladies ophtalmologiques. Le camp s’est tenu vendredi, samedi et dimanche sous la direction des médecins ophtalmologistes. Nous avons un protocole avec le ministère de la santé et de l’action sociale du Sénégal dans le cadre de la lutte contre la cécité dont la cataracte est la première cause au Sénégal. C’est pourquoi, nous avons mis en place un plan stratégique avec les autorités sanitaires du pays notamment le programme national pour la promotion de la santé oculaire au Sénégal pour l’organisation de camps et mini-camps dans les régions et les départements pour la prise en charge des patients de la cataracte », a rappelé Mohamed Ahmed Sneiba, Directeur général de Direct Aid Society qui revient sur l’objectif qu’ils se sont assigné: « Nous savons que généralement que la cataracte est liée à l’âge. C’est pourquoi nous organisons ces camps. Déjà l’année dernière nous avons eu à faire 12 mille opérations et cette année aussi nous espérons ( contre la cécité et la cataracte en particulier », a-t-il fait savoir.

Pour sa part, Dr Abdoulaye Ba, ophtalmologiste à l’hôpital régional de Saint Louis, dira comment les tâches sont réparties: « pour la première journée, nous avons opéré 71 malades et la 2ème journée notre objectif c’était de faire 95 malades et le reste nous l’avons fait ce dimanche », a-t-il détaillé avant de préciser qu’ils reçoivent toutes les tranches d’âge: « il y a les personnes âgées de plus de 60 ans voire 70 ans il y a aussi des jeunes. Certains ont subi des traumatismes c’est ce que l’on appelle les cataractes post traumatiques », a-t-il expliqué. Le médecin de préciser que cette zone est caractérisée par le fait que la population est vieillissante ce qui justifie le taux de cataracte sénile c’est à dire la cataracte qui survient à partir de 60 ans. Donc les jeunes qui viennent là-bas souffrent le plus souvent de traumatisme oculaire.

Ce camp de cataracte de trois jours a connu le succès escompté, selon El Hadj Sall charrgé de mission de Direct Aid qui renseigne que le week-end prochain l’équipe se rendra à Ngoumba Géwoul avant de se rendre à Ndioum et Kounguel.

Aly SALEH

Laisser un commentaire