Ads 1

VIDÉO – LES ARTISTES EN GUERRE : FACE AU REFUS DU GOUVERNEMENT DE LES LAISSER TRAVAILLER, ILS SONT DÉCIDÉS A FAIRE FACE POUR LEUR SURVIE

0 7 191

Le diner de gala organisé au musée des civilisations noires par un ministre met le feu aux poudres,

Dirigée par Ngoné Ndour patronne du label Prince Arts, et non moins PCA de la SODAV, la fronde des artistes réunis au sein du Collectif des Acteurs de Musique (CAM), va mener à un grand sit-in le 23 décembre prochain à la place de la Nation, avec ou sans autorisation.

Selon les artistes, ils n’ont même plus de quoi assurer la dépense quotidienne pour leurs familles, certains sont expulsés par leurs logeurs et les enfants renvoyés des écoles faute de payement de la scolarité.

Présent à la conférence de presse organisée par le CAM, Alias DIALLO, le Capo national de la salsa, a plaidé la cause de la corporation, déplorant les options prises par les autorités, notamment le ministre de l’intérieur. « On m’a fait un compte rendu de la rencontre entre le ministre de l’Intérieur et les acteurs culturels. Cette réunion n’améliore en rien la situation car les interdictions perdurent. Si j’étais à cette réunion avec le ministre de l’Intérieur, on m’aurait emprisonné. Je ne lui aurais pas manqué de respect mais je lui aurais cracher mes quatre vérités. Parce qu’aucun d’entre nous n’est Dieu ou prophète » déplore Alias Diallo.

Le Capo national de la Salsa ironise et demande à l’État « si le virus dort de 8h à 23h et se réveille qu’à 23h ? »

Laisser un commentaire