Ads 1

VIDÉO – GUERRE DES SYNDICATS AUX GRANDS MOULINS DE DAKAR : L’INSPECTION DU TRAVAIL EN PHASE AVEC DAOUDA YADE

0 595

Suite à la réunion secrète d’une partie des travailleurs des Grands Moulins de Dakar pour destituer le secrétaire exécutif du Syndicat autonome et démocratique des travailleurs des industries alimentaires (SYNADTRIA), Monsieur Daouda YADE himself et son équipe se sont rendus à l’Inspection du Travail pour s’entretenir de la situation mais aussi déposer une plainte pour faux et usage de faux contre la bande des comploteurs dirigée par Vieux Famara NDIAYE .

Selon eux, Monsieur NDIAYE et Cie veulent non seulement saboter leur gestion,.mais affaiblir leur syndicat avec la complicité d’un certain Pape Bourama DIALLO, de surcroît membre du haut conseil du dialogue social et chargé des revendications de l’UNSAS. Un coutumier de ces genres d’agissements. Toutes choses que ces syndicalistes ne comptent accepter pour rien au monde.

Dimanche dernier, un groupuscule de travailleurs, membres du SYNADTRIA s’est réuni pour exiger le départ de Monsieur Daouda YADE, Secrétaire exécutif dudit syndicat. Une chose qui a provoqué une réaction immédiate de Monsieur YADE et Cie qui n’ont pas tardé à porter plainte au niveau de l’inspection du Travail pour fustiger le non-respect des droits.

À en croire, le secrétaire exécutif, ce groupe de 13 individus ne cherche qu’à saboter et/ou ternir l’image de leur structure. Une chose qu’il ne laissera pas passer.
« Nous sommes une organisation professionnelle à vocation industrielle qui regroupe beaucoup d’entreprises. Il ne peut pas avoir dans une entreprise une petite minorité qui veut déstabiliser ou freiner le développement d’un quelconque syndicat. Alors on ne va accepter que des saboteurs essayent de ternir le bon travail que nous menons depuis la création du syndicat », a soutenu le secrétaire exécutif du Syndicat autonome et démocratique des travailleurs des industries alimentaires (SYNADTRIA), Monsieur Daouda YADE.
« Nous voulons également que l’opinion publique soit informée de la situation. Il s’agit d’une minorité de travailleurs au nombre de 13 personnes qui s’est regroupée pour organiser un prétendu congrès dont l’organisation nécessite un préalable. Il faut d’abord la concertation de toutes les entreprises qui composent le syndicat, chose qui n’est pas faite. Ces gens n’ont rien compris et ils doivent revoir leur démarche. Je les invite au respect du syndicat », a-t-il ajouté.
Il souligne ainsi qu’ils ont porté plainte contre eux pour faux et usage de faux.
L’inspecteur du travail, après les avoir entendus, leur a donné gain de cause.
Monsieur YADE qui se dit très engagé pour le bien des travailleurs appelle la bande à Vieux Famara NDIAYE à s’asseoir et discuter afin de trouver une solution dans l’intérêt du syndicat.

Laisser un commentaire