Ads 1

VIDÉO – DISCRIMINATIONS DANS L’AUGMENTATION DES SALAIRES, ATTENTION À UN THIAROYE 44 DANS LES PRISONS DU SÉNÉGAL !

0 237

Le secrétariat exécutif national (SEN) exprime son inquiétude avec les grognements consécutifs à la discrimination de certains corps suite à l’augmentation de salaire de certains corps comme la police et la gendarmerie et « l’oubli » par le président Macky des agents pénitentiaires, des agents des Eaux et forêts et des parcs nationaux.

Le SEN du FRAPP dénonce le comportement du président Macky qui est avec les forces de défense et de sécurité comme une mère avec plusieurs enfants qui délibérément décident d’allaiter certains de ses enfants et de ne pas allaiter les autres. Voilà la situation que vivent les agents pénitentiaires et les agents des Eaux et forêts et des parcs nationaux qui depuis quelques heures sont frustrés.

SEN exprime son inquiétude devant ce qui pourrait ressembler à l’échelle des différents corps des forces de défense et de sécurité à un Thiaroye 44 ou agents pénitentiaires, agents des Eaux et forêts et des parcs nationaux se sentent victimes de discrimination en comparaison des policiers et gendarmes comme le vécurent les africains noirs « tirailleurs » à l’endroit de leurs collègues blancs.

La question est: l’État du Sénégal va-t-il « tirer » sur les agents pénitentiaires et agents des Eaux et forêts et des parcs nationaux s’ils se rebellent?

Le SEN du FRAPP invite le président Macky Sall a corriger les injustices et discriminations dont les agents pénitentiaires, les agents des Eaux et forêts et des parcs nationaux sont victimes.

Le SEN du FRAPP exprime sa solidarité aux agents pénitentiaires qui sont nombreux comme surveillants de prison qui n’ont pas plus de 50.000 FCFA d’indemnité de logement. Où un agent pénitentiaire travaillant par exemple à Rebeuss va-t-il trouver un logement de 50.000 FCFA aux alentours de la prison de Rebeuss?

Au delà de la modicité de leur salaire, il se pose surtout un problème de statut qui ne change pas depuis des années malgré les multiples annonces.

Le SEN du FRAPP pense aussi qu’il est temps que l’administration pénitentiaire soit dirigée par des agents pénitentiaires et non des gendarmes.

Le secrétariat exécutif national (SEN) du FRAPP

Dakar, le 26 mai 2022

Laisser un commentaire