Ads 1

« UNE DÉMARCHE MALICIEUSE ET UNE GESTION OPAQUE » DE THÉRÈSE FAYE DIOUF A LA TÊTE DE LA COJER (PAR CHEIKH NDIAYE COORDONNATEUR COJER DÉPARTEMENTALE DE KAFFRINE)

0 65

MACKY THERESE FAYE COJERL’annonce de la « démission » de Mme Thérése Faye Diouf de la présidence de la COJER depuis l’annonce du gouvernement Dionne II a fini d’installer la division au sein de cette structure des jeunes républicains. Il ne se passe pas un seul jour sans voir une publication dans laquelle les jeunes de la Cojer Nouvelle Dynamique lancer des pierres dans le jardin de leur « ancienne présidente »

C’est le cas aujourd’hui du jeune Cheikh NDIAYE, coordonnateur de la Cojer départementale de Kaffrine et membre de la Cojer Nouvelle Dynamique.

Voici l’intégralité de la note publiée à cet effet sur sa page facebook et dont copie est parvenue à la rédaction de dakarmedias.

« Une démarche malicieuse et une gestion opaque » de Thérèse Faye Diouf à la tête de la COJER (Convergence des Jeunesses Républicaines)…

La Cojer est sensée être un espace de convivialité et de partage pour les jeunes qui soutiennent sans trêves Son Excellence le Président Macky SALL. Toutefois, si les principes de base qui fondent la perpétuité d’un mouvement sont bafoués, les êtres de conviction s’en écarteront.

Nous constatons qu’aujourd’hui la Cojer est basée sur des intérêts personnels et du copinage et cela l’a plongé Dans une situation désastreuse. Les jeunes ne trouvent plus leurs compte au niveau de la Cojer nationale dans la mesure où cette dernière qui devrait être un cadre de concertation pour trouver des perspectives permettant de réélire le Prédisent lors de la présidentiel de 2019 se transforme en une Cojer dépourvue de substance première et d’essence immuable.

Le véritable rôle de cette dernière est de travailler pour la massification du parti, de vulgariser les réalisations du président de la République à travers les projets et programmes du PSE (Pracas, Pudc, Promovilles, Puma) et tant d’autres, jusqu’à ce qu’elles soient accessibles au public. Mais surtout participer à la formation de la jeunesse.

Au lieu de tout cela, elle fait des lotis avec une administration corrompue en privilégiant certains jeunes aux détriments des autres. Les preuves sont d’autant plus patentes qu’on ne l’imagine: lors des élections législatives passées, elle a présenté une liste sur laquelle ne s’étaient inscrits que son nom et ceux de ses amis intimes qui sont déjà nommés. Lorsque le Président, avec la prégnance de ses idées et son sens de l’analyse, rejette la liste, elle a mis sa page en deuil pour manifester son mécontentement envers la décision ferme de son Excellence. Pis, lors du remaniement du gouvernement, elle pensait qu’elle serait Ministre de la jeunesse, vu toute cette adversité qu’elle avait menée contre le Ministre de la jeunesse sortant, sans succès; elle décida d’envoyer des messages à la presse, attestant expressément sa démission de son poste de coordonnatrice de la Cojer Nationale.

Puisqu’elle l’a dit avec la conscience tranquille, elle doit forcément l’assumer pour donner sens à une personnalité qu’elle prétend incarner. Jean Paul Sartre l’exprime en ces termes dans l’existentialisme est un humanisme: « être responsable, c’est être libre. C’est s’identifier à ses actes et à ses choix ».
D’où la nécessité pour nous de créer une plate-forme qui volera de ses propres ailes. C’est ce que nous convenons d’appeler la Cojer/Nouvelle Dynamique après une concertation avec les jeunes des 45 départements, juste pour ne pas sortir de l’élan d’un républicain digne de ce nom afin de maintenir la cohésion et les vertus cardinales que nous avons apprises de son Excellence. Nous savons que le Président voudrait qu’on continue à jouer notre rôle, mais nous imposer Mme Thérèse Faye Diouf de nouveau s’avère impossible, à la limite impensable dans la mesure où cette situation serait un retour à l’impasse qui a tant coûté à la jeunesse républicaine.

A cet effet, nous lançons un appel au Président de soutenir la force vive de la CND (Cojer/Nouvelles Dynamique) pour assurer sa réélection en 2019.

Sous ce rapport, nous ambitionnons de prendre notre destin en main et de travailler d’arrache-pied pour que « Benno Bokk Yakaar » garde la même ligne de tir assurant la victoire au Président Macky Sall sur toute l’étendue du territoire national.

Cheikh NDIAYE coordonnateur de la Cojer départementale Kaffrine
Membre de la Cojer Nouvelle Dynamique

Laisser un commentaire