Ads 1

UCAD, QUAND LE « LUX MEA LEX » APPLAUDIT L’OBSCURANTISME ! (Par Samba FAYE)

0 334

Le jeudi 16 mai 2024, Cheikh Anta DIOP s’est remué dans sa tombe ! En effet, il est devenu un jeu de mauvais goût, que l’occident insulte l’Afrique du haut du pupitre de la salle de conférence de l’UCAD2.

Le 26 juillet 2007, SARKOZY disait « qu’il était temps que l’homme noir entre dans l’histoire ». Ce jeudi 16 mai 2024, MÉLENCHON embauche la même trompette avec, cette fois, une assistance qui acquiesce.

Que Jean-Luc MÉLENCHON scande fièrement être « le premier législateur français qui ait déposé un texte de loi à propos de la possibilité du mariage homosexuel, ou qu’il pense « que cette liberté d’amour devrait être ouvert à tous » est certes choquant mais reste du « déjà vu » ! Cependant que des étudiants sénégalais (notre élite en herbe) l’applaudissent est juste ahurissant *surtout qu’au même moment, le recteur se fait huer (acte aux antipodes des règles de bienséance du temple du savoir) *. Le Sénégal a des soucis à se faire.

Dans une société où des adultes émettent des contrevérités ou défendent des contrevaleurs publiquement, une jeunesse sensée être la crème se réduise à applaudir des insanités … le règne de l’obscurantisme s’installe en toute bienveillance.

Nous attendons avec impatience la réaction des apôtres de la vertu, inscrits sous le label « and samm Jikoo yii », dont le cheval de bataille fut la criminalisation de l’homosexualité. Ne pas condamner ce qui s’est dit à l’UCAD serait leur oraison funèbre. Le ministre Cheikh Omar DIAGNE devrait démissionner si tant est que ce qu’il disait était sincère dans sa croisade contre la franc maçonnerie et l’homosexualité (toutes les deux symbolisées par MÉLENCHON)

Un universitaire comme Felwine SARR doit se sentir trahi lui qui disait « L’Afrique n’a personne à rattraper. Elle ne doit plus courir sur les sentiers qu’on lui indique, mais marcher prestement sur le chemin qu’elle se sera choisi ». Dans son livre « Afrotipia » il préconisait en substance que dans cette mondialisation il faut être des « êtres plus » et non des « êtres comme ».

Que SONKO qui promettait de criminaliser l’homosexualité prétende que ce « phénomène est toléré au Sénégal » dénote un complexe d’infériorité et un reniement sans vergogne.

En définitive, inviter MÉLENCHON parce qu’il appelle son « machin » France Insoumise ou parce qu’il pretend « défendre l’Afrique » est une inculture. L’Afrique n’a pas besoin de nounous, elle se fait par elle-même ou elle disparaîtra ; c’est la loi du règne animal !

Dr Samba FAYE

Enseignant-Chercheur en sciences de gestion

Laisser un commentaire