Ads 1

SUPPRESSION DE LA STATION PRIMATORIALE–LE PARTI ‘’GALAXIE COMMUNAUTAIRE’’ REGRETTE : «ON VA VERS UNE PURE DICTATURE », PRÉVIENT SON LEADER ALPHA DEH

0 101

Alpha Deh Secrétaire Général Galaxie CommunautaireL’annonce de la suppression prochaine du poste de Premier Ministre cacherait bien des intentions. A en croire le secrétaire général de ‘’Galaxie Communautaire’’, parti basé dans le département de Pikine, « non seulement le vide que la Primature va laisser pourrait permettre de réhabiliter le poste de Vice-Président de la République, mais, on nous plonge dans une nébuleuse qui nous rappelle les conditions dans lesquelles le pétrole gabonais était attribué à BP par la famille du défunt Président. En réalité, une sorte de dictature qui ne dit pas son nom est partie pour s’installer dans ce pays », alerte Alpha Deh.

Les importants changements annoncés pour un fonctionnement ‘’new-look’’ de notre administration auraient un soubassement avec l’avènement du pétrole et du gaz dont l’exploitation est imminente. Pour ce faire, tout s’arrange pour que les exploitants européens et étrangers retrouvent leur place dans le dispositif administratif sénégalais, et le projet cher aux nationaux de faire valoir la préférence nationale dans les mécanismes d’exploitation de ces ressources risque de mourir de sa belle mort.

D’où la réaction du SG de ‘’Galaxie Communautaire’’ qui monte au créneau et avertit : « On n’a pas besoin de l’étranger pour une bonne exploitation du gaz et du pétrole. On devrait plutôt mettre en place des instituts de formation et bous épargner de ces matières grises qui nous sont importées. Au lieu de promouvoir les sénégalais en leur dotant d’outils et de moyens pouvant jouer pleinement leur rôle dans les investissements, on s’arrange pour nous bombarder ce que j’appelle des envahisseurs, quid à modifier notre architecture institutionnelle, et ceci devant un silence complice des sénégalais face à cette douloureuse situation. C’est cela qui a fait que, parmi plusieurs autres exemples, un jeune chercheur sénégalais, diplômé des grandes universités d’Amérique et originaire de Pikine peine à mettre en place son laboratoire, du simple fait que le système économique dans lequel se trouve notre pays est extraverti. Et beaucoup de projets de jeunes promoteurs sont morts à cause de cette situation », se désole Alpha Deh.

Qui semble ne pas être en phase avec la promesse du chef de l’Etat de créer au profit des jeunes un million d’emplois durant le second mandat. « Si Macky Sall croit au devenir de la jeunesse, il aurait dû faire la lumière sur les cas de Balla gaye, Mamadou Diop et autres jeunes morts pour des causes nobles. Une enquête sera ouverte pour déterminer les causes des décès, voilà ce qu’on ne veut plus entendre parler, on n’a qu’à sortir les dossiers des terroirs », lâche le leader de Galaxie Communautaire. Qui demande au Président de la République de baptiser l’arène nationale de Pikine au nom de l’ancien lutteur Fodé Dissouba et le pont de Farafégny nouvellement inauguré à celui de l’artiste sénégambien Moussa Ngom.

 Youssou NDIONGUE

Laisser un commentaire