Ads 1

SANTÉ OCULAIRE : 1000 CAS DE CATARACTE OPÉRÉS EN 5 JOURS À YEUMBEUL GRÂCE À L’APPUI DE DIRECT AID

0 171

Le district sanitaire de Yeumbeul a accueilli pour la 4 éme fois un camp de chirurgie oculaire gratuit du 7 au 11 février dernier pour résorber le gap.
À la veille de la clôture déjà, une très grande affluence de patients attestait déjà du besoin important en chirurgie de la cataracte dans la banlieue dakaroise.

Selon Dr Abdoul Aziz Diallo, médecin ophtalmologiste chef de service ophtalmologie de l’hôpital de Ourossogui: « il ya des cataractes mûres et des cataractes partielles, depuis 3 jours, nous faisons des consultations et des sélections de cas susceptibles d’être opérés et nous les prenons en charge chirurgicalement et cela gratuitement.
Depuis lundi, une équipe d’environ 20 personnes composée de chirurgiens, d’échographes, d’anesthésistes égyptiens et sénégalais entre autres, a opéré 757 malades venus des 4 coins de la capitale pour un objectif fixé à 1000 patients ».

À en croire le Directeur général de l’Ong Direct Aid Society, ce camp organisé en collaboration avec le ministère de la santé et de l’action sociale a pour but principal la prise en charge médicale gratuite des patients de la cataracte qui n’ont pas les moyens de se faire opérer.

Mohamed Ahmed Sénéba d’ajouter: « vu l’absence des moyens chez les populations vulnérables, le manque d’ophtalmologistes dans les régions et le coût cher de la prise en charge chirurgicale de la pathologie, nous appuyons le ministère dans ce sens. La semaine dernière nous étions à Sédhiou où 831 malades ont été opérés gratuitement et aujourd’hui nous sommes ici à Yeumbeul toujours dans ce cadre ».

À signaler que pour la chirurgie oculaire, une nouvelle technique appelée phacoémulsification plus implantation en chambre postérieure de l’oeil est utilisée par les spécialistes. Cet exercice consiste à extraire le contenu du cristallin opacifié par ultrasons et à le remplacer par une lentille intraoculaire personnalisée pour chaque cas.

Aly SALEH

Laisser un commentaire