Ads 1

QUAND EL HADJI MALICK GACKOU SE RAPETISSE ENCORE (Par Mouhamadou Lamine MASSALY)*

0 406

El Hadji Malick Gackou s’est-il piqué un coup de folie. Vraiment les propos de cet homme devenu le plus mal famé de l’arène politique, ne valent pas un petit bout de bambou. Aujourd’hui, le leader de ce petiot machin que l’on surnomme pompeusement « Grand Parti » (il n’en a rien de grand) doit se taire et se terrer pour de bon.

En déclarant sa candidature pour la prochaine élection présidentielle de 2024 et ce, devant le Comité Directeur du GP, El Hadji Malick Gackou s’est encore montré très petit. Au lieu de présenter une offre politique, il s’est lancé dans les délires, les élucubrations et autres médisances. A l’entendre ouvrir sa caboche, l’on sait qu’il est dépourvu de la moindre étoffe d’autorité. Il a une ignorance crasse du fonctionnement d’un État.

Pour qui se moque vraiment ce quidam qui peint en ange noir le régime du Président de la République Macky Sall ? Rions sous cape ! Quel titre de gloire peut alors se targuer cet énergumène qui n’a jamais pu gagner son fief politique de Guédiawaye ? Il préfère s’abriter derrière des Coalitions de diables comme Yewwi Askan-Wi pour pouvoir sauver sa peau . Il veut se présenter comme le Messie libérateur du Sénégal alors qu’il n’est rien. Il ouvre sa bouche puante à longueur de journée pour proférer des insanités. Il est temps que ce couard arrête.

Que dire de son compère Sonko ? Le leader du Pastef « Koor » Adji vient ,lui aussi, de montrer son vrai visage. Parlant de la crise politique au Tchad, il s’en est vertement pris au Président Macky Sall et au jeune Mahatma Déby. Ignorant tout de la diplomatie, il charge Macky en déplorant, dit-il, son silence qu’il juge coupable. Sonkolait ( fieffé menteur, hâbleur à souhait) est vraiment appelé à aller prendre des cours de renforcement en diplomatie. Pour lui, la diplomatie, c’est du m’as-tu-vu, ça se divulgue dans les places publiques. Que nenni ! Sa haine viscérale pour le régime en place le pousse à nier l’évidence. Il se meut dans les eaux boueuses de la calomnie. Nous, nous sommes dans le temps de l’action et lui dans les affabulations. Dieu sauve le Sénégal !

*M. Mouhamadou Lamine Massaly,
Président du parti Union Pour une Nouvelle République (UNR).

Laisser un commentaire