Ads 1

PROCÈS SONKO/ADJI SARR : « AND DÉFAR SÉNÉGAL » SÉCURISE RUFISQUE

0 9 871

Le procès qui opposant le leader du parti Pastef, Ousmane Sonko, à Adji Sarr promet d’être rude. Prévu le lundi 16 Mai prochain, il charie, déjà, une vive polémique. À Rufisque, les responsables du mouvement « And Défar Sénégal »(ADS) viennent de monter au créneau pour avertir les éventuels casseurs. Modou Guèye et Cie promettent l’enfer aux trublions: »Nous, responsables du mouvement « And Défar Sénégal »(ADS), resterons debout pour faire face à ceux qui promettent de semer le chaos au Sénégal et, notamment, à Rufisque. À Rufisque Commune et dans tout le département, des Comités de veille et d’alerte seront implantés pour faire face à l’opposition et, surtout, aux proches d’Ousmane Sonko. Ce dernier est un justiciable comme tout citoyen. Il est loin d’être un intouchable. Il ne sert donc à rien de vouloir semer le bordel dans notre pays », a dit Modou Guèye, le Président d’ADS qui, de poursuivre: »On ne lésinera pas sur les moyens pour défendre notre chère République. Ces suppôts de la subversion sont avertis. Notre département sera sécurisé au maximum ».

Les animateurs d’ADS qui ont réalisé une grande prouesse au sujet des inscriptions sur les listes électorales, ont mis également le moment à profit pour valider la candidature du Président Macky pour 2024: »Nous nous félicitons de cette forte mobilisation de nos jeunes et femmes lors des opérations d’inscription sur les listes électorales. Une masse critique de primo-votants a,ainsi, passé à l’acte. Nous continuons à soutenir la candidature du Président de la République Macky Sall. Il est notre candidat pour un second mandat de 5 ans en 2024. Son bilan nous convainc. Il doit rester en service pour parachever le travail extraordinaire entrepris pour pousser notre cher Sénégal vers l’émergence économique et sociale ».

L’ADS exhorte également les responsables de l’opposition à aller répondre à l’invite du Président Macky pour le dialogue politique. Pour les responsables de cette structure, l’opposition doit dialoguer si vraiment elle aime le Sénégal.

Laisser un commentaire