Ads 1

PRÉCISION: AFFAIRE DU GAZ BUTANE (Par Thierno LÔ)*

0 1 777

Dans ce pays il est vraiment temps que ceux qui ne savent pas, arrêtent de se mettre sur les plateaux de télévision ou à travers d’autres médias de parler avec assurance de choses qu’ils ne maitrisent pas. Sur un tonnage de 183683, la bouteille de 12.5 kgs ne représente qu’un tonnage de 7314 donc sa disparution du marché ne saurait expliquer une pénurie de gaz.

Ce que les sénégalais doivent savoir est qu’il y a des sénégalais qui se sont attaqués à un marché aussi névralgique et stratégique que le gaz qui était un domaine réservé aux multinationales étrangères. Ces sénégalais arrivent à réguler le marché et ne permettent plus que l’état soit pris en otage par des pénuries.

Le problème qui se pose est que les bouteilles de 12kgs,5 sont des bouteilles neutres qu qu’un grand importateur fait entrer sur le marché comme de la friperie alors que les bouteilles doivent être testées, identifiées et validitées avec une traçabillité avant qu’on les remplisse. Car le gaz est un produit dangereux donc les bouteilles doivent être contrôlèes. On ne le souhaite pas si une bouteille de 12kgs arrivait â exploser, personne ne pourrait situer les responsabilités car elles sont hors circuits au niveau des pays oû on les récupère.

Maintenant on cherche â contraindre le ministre de l’énergie à revenir sur la mesure d’interdiction. On parle de pénurie et de perte de 500 emplois. Ce qui est faux et plus est; Total dont on parle est le gros remplisseur de ces bouteilles neutres.
La stratégie est pernicieuse. On fait circuler une pénurie et des pertes d’emplois tout juste pour permettre la circulation de la bouteille neutre de 12kgs qui est un risque pour la sécurité des populations.

C’est une affaire de milliards et ma responsabilité m’oblige à dire la vérité et de demander au ministre de l’energie de ne pas laisser circuler cette bouteille car la vie des français et autres citoyens de ses lieux de provenance ne vaut pas mieux que celle d’un sénégalais.

Je dénonce et je l’assume.

Thierno LÔ, ancien ministre
Président de la coalition ADIANA

Laisser un commentaire