Ads 1

PORTRAIT DE LEADER : MOUSSA BALDÉ, MINISTRE DE L’AGRICULTURE ET DE L’ÉQUIPEMENT RURAL. UN FIDÈLE DU PRÉSIDENT POUR RÉUSSIR UN GRAND BOND

0 167

Ministre Moussa Baldé dans un champ darachideDes personnalités sortent de l’anonymat sans tambour ni trompette. C’est parce qu’elles ont toujours misé sur l’action à la place du tintamarre. Universitaire de bonne réputation, mathématicien de formation, Moussa est l’homme sur qui le Président Macky Sall peut compter.  Ce fils du monde rural à la tête de l’Agriculture est venu pour relever le défi du développement et de l’atteinte de l’autosuffisance alimentaire.

Mis à la loupe, c’est un homme discret de nature et efficace dans l’action. Des qualités qui font du  natif du Fouladou  l’homme de confiance du Président de la République Macky Sall. Laquelle confiance est justement acquise sur pièce et sur place.

Pour preuve, politiquement, au moment où le Maire de Kolda était en ballotage avec Fabouly Gaye du Pds aux dernières élections municipales, Moussa Baldé avait fini de plier depuis 19 heures le département. Ce rappel a son pesant d’or en ce sens qu’il montre le cordon établi entre ce responsable politique  et les populations du Fouladou.  Cette donne qui est un baromètre d’appréciation non négligeable avait fait réagir à chaud certains observateurs pour qui « Moussa est l’homme du terroir, sécrété par le territoire ».

Mieux, ses résultats à la SODAGRI ont été d’un succès probant. Et le bassin de l’Anambé qui affiche un nouveau visage porte l’empreinte du ministre de l’agriculture pour jouer un rôle primordial  dans l’autosuffisance en riz au Sénégal.

Les souvenirs sont frais. Quand arrivait Moussa Baldé à la tête de la SODAGRI, la structure était presque à terre. Il a redonné vie à cette société et réussi l’extension de  ses activités sur l’ensemble des 3 régions de la Casamance naturelle  au bénéfice exclusif des paysans.

Cette même dynamique de performances est aussi notée depuis l’arrivée de l’ancien DG de la SODAGRI à la tête de l’agriculture, secteur où il ne cesse d’imprimer une touche originelle. Il a compris que son département est hautement stratégique et vital car la première sécurité n’est ni militaire, ni nucléaire. Elle est alimentaire.

Pour Moussa, le paysan doit pouvoir jouir pleinement des retombées de sa production grâce à un revenu conséquent. Son souci est de faire de l’agriculture un vrai moteur de développement. 

Conformément à la vision du Président de la République, il cherche au quotidien à améliorer les conditions du monde rural, des paysans en particulièrement.

La démarche du ministre de l’agriculture teintée de rigueur et de transparence fait de Moussa Baldé la cible du banquet de prédateurs qui passent tout leur temps à sucer le sang de braves paysans avec des quotas de complaisance en engrais. Le ministre n’est pas dans des combines et des prébendes. Il travaille pour l’intérêt national sous l’autorité du Président Macky Sall.

Aujourd’hui, à la faveur de sa présence politique dans la commune de Kolda où il a transféré son vote, c’est le parti au pouvoir qui sécurise ainsi définitivement sa victoire aux prochaines élections.

Universitaire, il est respecté par ses pairs au plan national et international. D’ailleurs, le recteur de l’Université Assane Seck de Ziguinchor Kourfia Diawara disait ceci: « Moussa est un bon choix ».

Il est sur le terrain politique à travers une occupation structurelle de l’espace par des animations en vue de la massification. La dernière finale du weekend dernier dont il a été le parrain à Kolda a été un évènement qui va sceller un pacte indéfectible entre lui et la jeunesse. Cela a fini de rassurer le monde. Autant dire que c’est le Chef de l’Etat qui trouve en Moussa Baldé un compagnon compétent et loyal.

Bacary NDIAYE

Laisser un commentaire