Ads 1

OUSMANE SONKO: VICTIMISATION OU VICTIME ? (Par Dieng Peikhei)

0 65

ousmane sonko victimisation ou victimeLe candidat Ousmane Sonko occupe depuis quelques temps la une des journaux sénégalais grâce à des révélations les plus frappantes les unes que les autres. Ce buzzeur infatigable ne manque pas une occasion de vilipender le régime en place et dénonce leurs « magouilles ». Cependant les tirs ne vont pas dans un seul sens.

Le 29 août 2016, le président Macky Sall signe le décret n°22016-1239 stipulant que “Monsieur Ousmane Sonko, Inspecteur des Impôts et des Domaines principal de 2e classe 2e échelon, matricule de solde n’604122/I, est révoqué sans suspension des droits à pension pour manquement à l’obligation de discrétion professionnelle prévue à l’article 12 de la loi n161-33 du 15 juin 1961”. Après que ces pères aient jugé que l’actuel tête de file de Pastel/Les patriotes est coupable d’une faute lourde commise dans l’administration à savoir la divulgation de secrets professionnel, le président Sall ne perd pas une minutes pour se débarrasser d’une certaines menace qui commence à émerger!

La sortie de son livre « Pétrole et Gaz au Sénégal : chronique d’une spoliation », qui d’ailleurs contient les éléments qui ont conduit à sa sortie définitive de la fonction publique, n’est que le début d’une longue série de dénonciation. Entre autres on peut citer : l’exonération fiscale, les niches fiscales, le coût du TER, la gestion calomnieuse de certaines institutions, les détournements…

Récemment, le candidat des jeunes accuse le directeur des domaines, M. Mamour Diallo, d’un détournement d’environ 94 milliards. Ce que ce dernier réfute catégoriquement et menace de le traduire en justice pour diffamation.

Les partisans de « Sa wathiathia » ne gardent pas leurs langues dans leurs poches. A tort ou à raison, le présumé salafiste n’est jamais raté par ses détracteurs.

Le religieux Ahmed Khalifa Niasse dans une déclaration choc a affirmé que le candidat des « patriotes » était en réalité le candidat de DAESH. Au vu de ses sorties musclées et son discours qui fait froid dans le dos (les fonds politiques sont Harams mais fusiller nos dirigeants depuis 2000 ne l’est pas), ce n’est pas facile à nier!

La directrice de la COJER: Thérèse Faye l’accuse d’essayer de manipuler la population en essayant de se faire passer pour une victime après avoir défendu son camarade de parti Moustapha Cissé Lo qui traitait le chouchou de la presse de « domarham » en disant que c’est son tempérament ! Mais après tout c’est peut-être le tempérament de Sonko de vouloir fusiller le système aussi!

Le secrétaire général du parti socialiste dit de Sonko que c’est un aventurier et qu’on n’a pas besoin de ses Solutions ! Mais pourquoi pas essayer ici du neuf si le vieux peine à fonctionner ? La liste des détracteurs du candidat Ousmane Sonko est loin d’être exhaustive !

Salafiste, terroriste, diffamateur, calomniateur, aventurier, manipulateur, malhonnête… Le camp au pouvoir ne manque pas une occasion pour essayer de le mettre en mal avec la population ! Cependant, cela ne prend pas car pour les partisans et sympathisants de Pastef, même si Sonko est un salafiste avéré, ils le préfèrent aux régimes qui se succèdent depuis les indépendances ! D’un autre côté, même s’il dit avoir des preuves des accusations qu’il fait, la justice quant à elle ne semble pas s’y intéresser et fait la sourde oreille.

Dieng Peikhei

 

Laisser un commentaire