Ads 1

MAMOUR DIALLO ET LES 94 MILLIARDS…ET SI SONKO AVAIT RAISON ?

0 61

MAMOUR DIALLO 696x392Et si les accusations de Sonko sur Mamour Diallo étaient fondées ?

L’actuel Directeur national des Domaines du Sénégal n’a jamais voulu s’engager en politique. Aussi bien sous Diouf que sous Wade, Mamour Diallo s’est toujours abstenu d’entrer dans l’arène. Mais bizarrement, après une audience avec le chef de l’Etat Macky Sall en 2016, l’ancien Directeur des domaines de Rufisque, épinglé par un rapport de l’IGE, décide de faire son entrée en politique.

 

Le 15 janvier 2017, l’homme organise un méga-meeting dans son fief de Louga pour lancer son mouvement “Dolly Macky”.

Il rallie à sa cause toute la République, le premier d’entre eux, le Premier ministre Boun Abdallah Dionne, des vice-présidents à l’Assemblée nationale, l’idole des jeunes Waly Seck, le lutteur Balla Gaye 2. C’est à peine incroyable pour un taiseux anonyme du grand public qui n’a jamais aimé les palabres politiques, n’a jamais dragué les médias, et s’est toujours gardé de s’approcher des feux des projecteurs.

D’aucuns parlent de 300 millions Fcfa dépensés pour l’organisation. Hallucinant ! Cette subite entrée en politique, les moyens insolents déployés et ses antécédents accablants avec le foncier à Rufisque font penser que les accusations de Sonko pourraient tout à fait être fondées.

Monsieur le procureur de la République, cela fait une semaine, jour pour jour, que le leader de Pastef a évoqué les 94 milliards Fcfa détournés par un haut fonctionnaire de la République. Jusqu’au moment où ces lignes sont publiées, l’accusé n’a pas daigné démentir ni même introduire une plainte contre l’accusateur. Malgré la gravité des faits qui lui sont collés sur le dos.

Monsieur le procureur de la République, l’accusateur qui semble être sûr de ses dires, déclare vous avoir personnellement interpellé, en vain. Est-il besoin de vous rappeler que 94 milliards Fcfa, ce n’est pas comme si on avait pris 94 mille Fcfa dans les caisses de l’Etat (encore que détourner cette somme dérisoire relèverait d’un crime) ? Le peuple veut simplement savoir si les allégations de Sonko sont vraies. Si oui, poursuivre le Directeur des domaines. Si non, procéder à la levée d’immunité du député avant de le poursuivre pour diffamation.

 

Laisser un commentaire