Ads 1

MORT PAR ELECTROCUTION AU MARCHE CENTRAL AU POISSON DE PIKINE

0 70

Un jeune homme répondant au nom de Cheikh Ndiaye, originaire de Louga et âgé de 25 ans, a été tué par électrocution vers 5h du matin dans le marché central au poisson de Pikine. Selon un témoin, la victime a eu la malchance de frôler un poteau électrique défectueux avec la pluie qui s’est abattue des heures avant le drame. Après avoir fait ses ablutions, il passe derrière les camions frigorifiques pour rallier la mosquée avec son charriot. Il est vite attiré, comme fait l’aimant avec du fer, il reçoit une décharge électrique et meurt sur le coup.

 

De l’avis du témoin, la victime fait partie des jeunes élèves ou étudiants qui fréquentent le marché durant les vacances pour amasser de l’argent et préparer la rentrée scolaire en faisant le «bana bana» ou en transportant, avec leurs charriots, les produits halieutiques pour les clients et mareyeurs.

Cette mort par électrocution a plongé le marché central au poisson dans une vive tension: les travailleurs ont élevé la voix pour dénoncer vigoureusement les installations anarchiques d’électricité dans le marché. Il a fallu l’intervention de la police pour calmer ces derniers.

Le corps sans vie de Cheikh Ndiaye a été acheminé à l’hôpital Aristide Le Dantec pour les besoins de l’autopsie. La victime sera enterrée dans le cimetière musulman du quartier Ndiayenne à Louga. Cheikh Ndiaye vient ainsi allonger la liste des victimes d’accidents liées aux pluies.

En regardant ces images prises sous la pluie ce samedi nuit à hauteur de la station essence de Khar Yalla, vers Front de terre, par notre photographe maison Alla GUEYE, vous comprendrez aisément les risques d’électrocution auxquels sont exposées les populations pendant la saison des pluies.

Irama SANE

Laisser un commentaire