Ads 1

MODOU DIAGNE FADA ANNONCE SA DÉCISION DE DÉMISSIONNER DE LA PRÉSIDENCE DU GROUPE PARLEMENTAIRE « LES DÉMOCRATES ET LIBÉRAUX »

0 70

Dans un entretien récent accordé à la télévision Africa24, Modou Diagne Fada, leader du parti Les Démocrates Réformateurs/ Yeesal (LDR/YEESAL) et par ailleurs président du groupe parlementaire « Les Libéraux et Démocrates » annonce sa décision de quitter la tête de ce groupe après plusieurs mois de guéguerre contre ses anciens frères d’armes.

«Nous avons décidé en commun depuis longtemps de dire c’est un défi qui nous avait été lancé par nos ex-frères du PDS. Nous avons relevé le défi. Aujourd’hui il y a plus de contestation, ils reconnaissent que je suis le président du groupe parlementaire « les Libéraux et Démocrates », ils ne manifestent plus à l’assemblée nationale, ils ne se bagarrent plus, ils ne parlent plus, donc il n y a plus de raison que je garde ça. Dons je vais démissionner de mon poste de président du groupe parlementaire et le groupe va choisir un autre président » a-t-il martelé.

Par ailleurs, sur les prochaines élections législatives prévues en 2017, le Président de LDR/YEESAL déclare : « Il y a déjà une nouvelle coalition de l’opposition qui a été récemment créée et dans laquelle LDR/YEESAL est membre, c’est l’Entente des Forces de l’Opposition (EFOP) qui comprend une quinzaine de partis, pour le moment nous ne discutons pas d’élections législatives. Nous discutons de processus électoral, de code électoral, de fichier électoral et le moment venu on va échanger. Mais ce qui est clair, et c’est une décision prise par les instances régulières du parti, nous allons participer aux élections législatives et les candidats qui figureraient sur notre propre liste ou bien sur une liste de coalition, ces candidats pour la plupart viendraient du parti LDR/YEESAL ».

Rappelons que le LDR/YEESAL, l’une des dernières nées des formations politiques au Sénégal a participé aux dernières élections pour la mise en place des Hauts Conseillers des Collectivités Territoriales (HCCT). Et le parti s’était honorablement comporté à cette occasion en engrangeant pas moins de 650 conseillers sur l’ensemble du pays. Un score qui le place au 3éme rang des forces politiques au Sénégal. Les futurs adversaires sont donc avertis.

Irama SANE

Laisser un commentaire