Ads 1

MICROFINANCE ISLAMIQUE : NÉNÉ FATOUMATA TALL DÉCROCHE À JEDDAH UN ACCORD DE FINANCEMENT POUR QUATRE (04) SFD

0 386

Le Sénégal continue de se tailler une place de choix dans le secteur florissant de la microfinance islamique. En marge de l’assemblée générale annuelle de la Banque islamique de développement (BID) qui se tient présentement à Jeddah en Arabie Saoudite, l’Etat du Sénégal vient de signer un accord de garantie avec la BID. C’est Madame Oulimata SARR, Ministre de l’économie, du plan et de la coopération, qui a signé l’accord en présence d’une forte délégation sénégalaise dirigée par Madame Néné Fatoumata TALL, Coordonnateur National du Programme de développement de la microfinance islamique au SENEGAL (PROMISE).

Cet accord permettra aux institutions de microfinance du Sénégal de bénéficier d’une garantie de prêt accordée par la BID. Les institutions de microfinance éligibles à cette garantie sont les SFD (Systèmes Financiers Décentralisés) sous le régime de l’article 44 qui sont : PAMECAS, MECZY, UIMEC et MECTRANS. Selon Madame Néné Fatoumata TALL, Coordonnateur National du PROMISE, cet accord est une démonstration de la volonté du gouvernement sénégalais de promouvoir le développement de la microfinance islamique dans le pays.

La microfinance islamique est une forme de financement qui est en pleine expansion dans le monde. Elle se base sur les principes de la Charia qui interdit les pratiques usurières et encourage l’investissement dans les projets productifs. Au Sénégal, le secteur de la microfinance islamique ne cesse de se développer depuis quelques années grâce à des initiatives gouvernementales et à l’implication des acteurs locaux.

Pour les SFD bénéficiant de cette garantie de la BID, cela va leur permettre de renforcer leur capacité de prêt et ainsi d’augmenter leur portefeuille de clients. Cela contribuera également à mieux encadrer les activités des institutions de microfinance et à renforcer leur rôle dans la promotion de l’inclusion financière au Sénégal.

Laisser un commentaire