Ads 1

LES FEMMES RONDES ONT PLUS DE PARTENAIRES SEXUELS QUE LES MAIGRES

0 81

Age du premier rapport, nombre de partenaires sexuels, fréquence des rapports, notre sexualité intéresse énormément les scientifiques et les sociologues qui multiplient les études sur le sujet. Aujourd’hui, c’est une étude américaine qui nous révèle que les personnes en surpoids ne sont pas les plus mal loties en ce qui concerne le nombre de partenaires au cours de leur vie… Explications !

 

UNE ÉTUDE PORTANT SUR LA SEXUALITÉ

Les études s’intéressant à notre sexualité se multiplient ces dernières années et nous aident à mieux connaître les habitudes de chacun en la matière. Cette fois, ce sont des scientifiques américains qui ont décidé de se pencher sur la question en interrogeant pas moins de 60 058 participants volontaires dont 52% d’hommes et 48% de femmes, tous hétérosexuels et dont l’âge moyen était de 37 ans.

Tous ont donc répondu en toute honnêteté aux questions qui leur étaient posées quant à leur taille, leur poids, leur niveau d’éducation, leur âge et leur nombre de partenaires sexuels au cours de leur vie. Les scientifiques de la Chapman University de Californie ont ainsi pu tirer des conclusions quant à la relation entre nombre de partenaires sexuels et caractéristiques physiques d’un individu.

LES HOMMES GRANDS TIRENT LEUR ÉPINGLE DU JEU

Parmi les hommes interrogés, 58% avouaient avoir eu plus de 5 partenaires au cours de leur vie alors que 29% en avaient eu plus de 14. Chez ces messieurs, ce sont les hommes de taille moyenne ou les hommes grands qui ont eu le plus grand nombre de conquêtes.

Côté corpulence, ce sont les hommes à l’IMC « normal » et les hommes en léger surpoids qui avaient un nombre plus important de conquêtes par rapport aux hommes plus minces ou maigres.

LES FEMMES RONDES ONT PLUS DE PARTENAIRES SEXUELS

Du côté de la gent féminine, les résultats sont assez semblables avec 56% de femmes qui avouent avoir eu plus de 5 partenaires sexuels au cours de leur vie alors que 23% avouent en avoir eu plus de 14 conquêtes.
Et là aussi, comme chez les hommes, les femmes à l’IMC « normal » ou en surpoids sont celles qui ont le plus de conquêtes à leur actif. Les femmes maigres en revanche sont celles qui en ont le moins.

Reste à savoir si ces résultats sont le reflet des préférences de l’autre sexe quant au physique de leur partenaire sexuel ou si les personnes en surpoids se sentent en fait mieux dans leur corps par rapport à des personnes plus maigres et auraient finalement plus de conquêtes que les autres pour ces raisons-là.

 

Laisser un commentaire