Ads 1

LÉGISLATIVES 2017–TÊTE DE LISTE BENNO BOKK YAAKAR: MACKY CHOISIT LE TANDEM DIONNE-AMADOU BA

0 78

Le président de la République, Macky Sall a choisi Mahammed Boun Abdallah Dionne pour diriger la liste de la coalition Benno Bokk Yaakar en perspective des élections législatives prévues le 30 juillet prochain. Le Chef de l’Etat a porté son choix sur son capitaine d’équipe pour exhiber ses réalisations et décliner les grands axes de ses programmes sociaux dans le but de mieux «charmer» les électeurs. Quant à la bataille de Dakar, elle a été confiée à Amadou Bâ.

Le ministre de l’économie, des finances et du plan a été choisi pour barrer la route à Khalifa Sall et Compagnie qui ont jeté leur dévolu sur Bamba Fall ; alors que la coalition Wattu pilotée par Me Wade au niveau national, a porté son choix sur Joseph Sarr à Dakar. Enfin, pour son dernier baroud d’honneur, Moustapha Niasse s’est engagé dans la conquête de Nioro, alors que Aliou Sall et Abdoulaye Timbo respectivement frère et oncle du chef de l’Etat auraient été purement et simplement écartés des listes.

Ça y est ! Le président de la République, Macky Sall, par ailleurs président de la coalition Bennoo Bokk Yaakar (au pouvoir) a porté son choix sur Mahammed Boun Abdallah Dionne pour diriger la liste nationale de cette coalition en perspective des élections législatives du 30 juillet prochain. L’information a été livrée hier soir par le mandataire de ladite coalition, par ailleurs, ministre-conseiller, Benoit Sambou.

Selon des sources dignes de foi, le Président Sall a expliqué son choix par le fait que son Chef de Gouvernement serait le mieux à même à mener la campagne en s’appuyant sur ses programmes sociaux et autres réalisations depuis son accession à la magistrature suprême le 25 mars 2012.

AMADOU BA, TETE DE LISTE DEPARTEMENTALE A DAKAR

Alors que des rumeurs les plus loufoques ont avancé le nom du ministre du tourisme et des transports aériens, Maïmouna Ndoye Seck pour diriger la liste départementale de Dakar, des sources dignes de foi, nous informent que Macky Sall a plutôt porté son choix sur l’argentier de la République, Amadaou Bâ. Le ministre de l’Economie, des finances et du plan. Son collègue de la gouvernance locale, du développement et l’aménagement du territoire, Abdoulaye Diouf Sarr, est relégué à la 3ème place.

MOUSTAPHA NIASSE A NIORO

Quid de Moustapha Niasse, l’actuel président de l’Assemblée nationale ? Nos sources nous ont confié que l’enfant de Keur Madiambel a accepté de retourner à la base pour être tête liste départementale à Nioro.

Au niveau de Thiès, le président de la coalition de BBY, qui s’est récemment séparé du patron des cadres de l’APR, et désormais ministre de l’Energie, Thierno Alassane Sall, a porté son choix sur Siré Dia, directeur général de La Poste pour affronter le leader de Rewmi, Idrissa Seck.

Dans la région de Matam, le Premier questeur de l’Assemblée nationale, Daouda Dia, frère du milliardaire Harouna Dia devrait diriger la liste départementale à Kanel. Farba Ngom devrait lui aussi relever le défi dans le département de Matam. Même si certaines sources avancent le nom de l’édile de la ville, Mamadou Mory Diaw. A Ranérou, le choix aurait été porté sur Aliw Dembourou Sow.

AÏSSATA TALL SALL «PORTE» DES FRUSTRES

Leader du mouvement «Oser l’Avenir» va supporter des «frustrés» de la coalition Benno Bokk Yaakar. Non contents d’avoir été choisis par le Chef de l’Etat, Macky Sall ou par stratégie, certains responsables de l’Alliance pour la République (APR) ont été portés à la tête de liste du mouvement lancé par la mairesse de Podor. C’est le cas de Mamadou Elimane Kane de Thiologne qui aurait été investi sur la liste départementale de Matam pour affronter Farba Ngom ou Mamadou Mory Diaw. A noter que Souleymane Barka Bâ se serait désisté à la dernière minute de rejoindre sur la liste de la Lionne de Podor, suite à une intervention du marabout Thierno Mouhamadou Samassa. Au total, une quarantaine de listes auraient été déposée. Ce qui va certainement poser la problématique du choix des couleurs

POUR EVITER D’ETRE FORCLOS A 20 MINUTES DE LA FIN DES DEPOTS :Des mandataires défoncent la porte

Les nerfs se sont chauffés hier, mardi 30 mai, à quelques minutes de la fermeture du dépôt des listes des coalitions et partis pour les élections législatives du 30 juillet prochain. A 20 minutes de la clôture, les mandataires venus nombreux déposés leur liste se sont rudement bousculés au niveau du portail d’entrée de la Direction générale des élections. En effet, des leaders comme Farba Senghor, Pape Samba Mboup, ou encore Bruno d’Erneville, Me El Hadji Diouf, avec certains mandataires ont dû faire recours à la force pour entrer. Devant l’obstination des préposés à la sécurité, notamment un policier et des Asp, décidés à faire régner l’ordre, les mandataires, ont tout bonnement forcé le portail pour entrer. Ils étaient tous décidés à entrer de force pour éviter de connaitre une forclusion de leur liste.

TETE DE LISTE DE LA COALITION GAGNANTE WATTU SENEGAL : Me Wade accepte de relever le défi

L’ancien chef de l’Etat Abdoulaye Wade est la tête de liste de la “Coalition gagnante Wattu Sénégal“. L’information a été livrée par le président du mouvement Tekki, Mamadou Lamine Diallo. Venu, avec les autres leaders de ladite coalition, notamment Pape Diop de Bokk Gis Gis, Oumar Sarr du Pds, ainsi que Mamadou Diop Decroix du Fpdr, Mamadou Lamine Diallo a révélé que Me Wade a accepté d’être la tête de liste nationale de leur coalition. Quant à la venue du président Wade, il indique que «certainement, il viendra après le mois de ramadan»

Revenant sur l’implosion de Mankoo Taxawu Sénégal, le député de Tekki a expliqué qu’ils n’ont pas pu s’entendre sur un certain nombre de choses. Toutefois, il a fait savoir que «quand tout cela sera fini, nous nous retrouverons pour suivre le processus électoral». Parce qu’à son avis, il y a des problèmes sur les listes électorales. Il a informé avoir écrit au président du Cena pour lui signifier «qu’il y a des numéros de 12 chiffres alors que ça doit comporter des numéros de 13 chiffres». Donc, pour lui, tout le monde est pour la déclaration du 4 mai, notamment de surveiller le processus électoral et battre le président Macky Sall.

CANDIDATURE DE WADE A LA TETE DE LISTE DE WATTU SENEGAL : Pape Samba Mboup accuse Karim Wade de manipulation

Le dernier Directeur de cabinet de l’ancien président de la République, Pape Samba Mboup est foncièrement contre le choix de Me Abdoulaye Wade comme tête de liste nationale de la “Coalition gagnante Wattu Sénégal“ d’Oumar Sarr, Pape Diop, Mamadou Diop Decroix, et autre Mamadou Lamine Diallo. Venu déposer leur liste pour ces joutes, en compagnie de Farba Senghor, Pape Samba Mboup a déploré la candidature de Me Wade. Il a ainsi accusé le fils de l’ancien président, Karim Wade de «manipuler» son père. A son avis, c’est lui qui est derrière cette candidature. Pis, il a pensé que Karim Wade est à l’origine de tous les maux que connaissent actuellement le PDS. Il a par ailleurs informé que leur liste, dénommée “Mbollo Wade“ sera portée par Farba Senghor. Il a justifié leur refus d’aller avec la coalition dirigée par Me Wade, par le fait qu’ils sont exclus du Parti démocratique sénégalais (Pds).

DEPOT DE LA LISTE DES ECOLOS “NATAL SENEGAL“ : Ali Aïdar dit œuvrer pour Macky Sall

Au moment où le chef de l’Etat, Macky Sall dit ne pas accepter une liste parallèle à celle de la coalition présidentielle, Benno Bokk Yakaar (Bby), l’ancien ministre de l’environnement, Ali Aïdar présente sa liste aux élections législatives du 30 juillet prochain. Le patron du parti des écologistes du Sénégal, qui a déposé sa liste dénommée “Natal Sénégal“ hier, mardi 30 mai vers 21h dit œuvrer pour le Président Macky Sall. Approché par la presse à sa sortie, Ali Aïdar explique que «nous sommes des écologistes qui nous battons au quotidien pour la préservation de nos ressources». C’est pour cela, explique-t-il, son parti a préféré participer à ces joutes pour qu’il y ait des écologistes au niveau de l’Assemblée nationale. A son avis, «c’est pour accompagner le gouvernement et le président Macky Sall dans sa mission d’œuvrer à améliorer les conditions des sénégalais». Sur les raisons du dépôt d’une liste parallèle à celle de Bby, alors qu’il affirme soutenir le président Macky Sall, Ali Aïdar indique que les écolos ont toujours été aux côtés du Président Macky Sall. «Mais, nous pensons que l’écologie doit être porté par les écologistes», précise-t-il. Donc, pour lui, le but est de porter le combat des écologistes et non de se liguer contre le régime en place. Il informe, par ailleurs, qu’il n’y a pas eu de tiraillement au sein de sa coalition. Le but pour eux et de ne pas permettre à des «voyous» de piller les ressources du pays.

THIENDELLA FALL, DIRECTEUR DES ELECTIONS : «Les mandataires ont 48 h pour procéder à un éventuel redressement»

Le Directeur des élections Thiendella Fall a informé qu’il n’y a pas possibilité de dérogation pour le dépôt des listes des partis ou coalitions de partis retardataires. Il a ainsi expliqué qu’il y aura un examen sommaire des listes. Selon lui, après le dépôt, la Commission va vérifier s’il n’y a pas des anomalies. Au cas où il y en aurait, ladite Commission va prendre contact avec le mandataire de ladite liste pour un éventuel redressement dans les 48h. Mais, il a tenu à préciser qu’il n’y a pas de problème pour le dépôt des listes. Il a indiqué, en fait, qu’un dispositif a été mis en place pour permettre un meilleur agencement des dépôts. Toutefois, il a précisé que jusqu’à 23h, seules 7 listes de partis politiques ont déposé. Pour les coalitions, il indique qu’elles attendent certainement la dernière minute pour le faire.
Au finish, des sources nous informent qu’il y a eu 45 listes et coalitions pour ces joutes. Un record pour des législatives au Sénégal. La grosse équation sera encore le choix des couleurs.

A noter que la publication définitive des candidats sera publiée par un arrêté ministériel, le 9 juin prochain.

Source: sudonline

Laisser un commentaire