Ads 1

LE REMÈDE DE MÉDOUNE DIOP POUR SORTIR LE SÉNÉGAL DE L’ORNIÈRE

0 393

En perspectives de l’élection présidentielle du 25 février 2024, Médoune Diop, haut cadre propose sa recette pour sauver le Sénégal. Selon le financier de son état, il urge de réinventer de nouveaux paradigmes pour développer le pays. Il déplore les politiques menées jusque-là et qui ont remis le Sénégal à la remorque.

« Ce qui se passe au Sénégal est vraiment déplorable. Nos jeunes meurent dans l’Atlantique à la recherche de l’eldorado. Des solutions doivent être retrouvées pour mettre fin à ce fléau. Le désastre économique n’est pas pour les assurer », note l’ancien pensionnaire de l’UCAD, Médoune Diop.

Parlant de cette flopée de candidatures, il s’explique: » Aujourd’hui, il est temps de rationaliser les candidatures. On peut pas avoir 93 challengers dans un scrutin, à fortiori, au Sénégal. Rien ne justifie cela. Il faut qu’on soit alors sérieux ».

Évoquant les cas Idrissa Seck et Ousmane Sonko, il lâche: »Idrissa Seck est un homme pétri d’expérience mais qui a étalé des manquements dans sa carrière. Cela lui a porté préjudice. Sonko a cette chance de pouvoir haranguer les foules mais malheureusement, il a connu des problèmes lui également. Pour Karim Wade et Khalifa Sall, ils avaient maille avec la justice. Je ne vois pourquoi on veut les faire participer à la Présidentielle et recaler de dignes fils du Sénégal. Ces politiciens, sont bonnet blanc et blanc bonnet. Il faut arrêter ces jeux politiques ».

Pour M. Médoune Diop, le développement du Sénégal et de l’Afrique l’emballe: »Je veux oeuvrer pour sortir mon beau pays le Sénégal du bourbier économique. Ceux qui sont là depuis 1960 ne font rien pour le tirer vers la réussite. Le monde avance, l’Afrique traîne les pieds. Il nous faut donc de nouveaux paradigmes pour aller de l’avant. Le système éducatif claudique, la santé est préoccupante. Toujours, on obseve les mêmes personnes, le même système et la même méthode. »

M. Diop qui n’écarte pas des possibilités d’alliance avec d’autres formations politiques, dit ne pas soutenir le candidat de BBY, Amadou Bâ pour la prochaine Présidentielle.

Laisser un commentaire