Ads 1

LE CORPS DE SONKO NE PEUT ÊTRE CONFIÉ AUX ASSASSINS DE FRANÇOIS MANCABOU. (Par Guy MARIUS SAGNA)

0 298

Je suis plus jeune que Sonko et j’ai plus de réserve que lui. Je ne suis pas asthmatique comme lui et je suis beaucoup moins sollicité que lui qui depuis la naissance de PASTEF est victime tous les jours d’une nouvelle cabale politique. Mais je peux vous dire que j’ai souffert physiquement des évènements de la semaine dernière. J’imagine alors ce que lui Sonko a du endurer physiquement. Il n’y a alors pire sornettes que de vouloir faire passer Sonko pour un malade imaginaire.

L’arrestation du directeur de SUMA ASSISTANCE, Dr Babacar NIANG, montre que la santé et la vie de Ousmane Sonko sont devenues un enjeu pour Macky le laquais de l’impérialisme en Afrique.

Les malades imaginaires sont ce nervi dont la grossesse dure depuis plus de 27 mois et cet autre nervi aussi dont la grossesse montée de toute pièce a servi à emprisonner arbitrairement les députés Massata et Mamadou.

Oui, je sais, le courage politique et physique de Ousmane Sonko est exceptionnel. Rien à voir avec le pleureur dans la cour du khalife général avant 2012 Et je comprends qu’après ce qu’a subi Sonko la semaine dernière vous soyez étonnés.

Oui, il y une chose imaginaire dont nous devons nous occuper urgemment : l’indépendance imaginaire du Sénégal et de l’Afrique. Avec ce résistant politique d’une rare résistance physique qu’est Ousmane Sonko nous allons ouvrir une nouvelle page en 2024 opposée à l’indépendance imaginaire. Macky – président imaginaire – vous n’êtes qu’un commis de l’impérialisme – par ici la porte. 2024 c’est fini pour vous.

Nous ne vous confierons pas la santé – c’est à dire la vie – du 5e président du Sénégal, de 17 millions d’Africains, de la 2e économie de l’UEMOA (aucune fierté d’appartenir à ce machin des français).

Nous ne vous confierons pas la vie du 5e président du pays qui va rejoindre le Mali et le Burkina en Afrique de l’Ouest pour le parachèvement de la 2e phase de décolonisation de l’Afrique.

Nous ne confierons jamais la vie du 5e président du Sénégal à l’État voyou et semicolonial du Sénégal qui arrête illégalement, emprisonne arbitrairement, torture et assassine.

Le corps de Sonko ne peut être confié aux assassins de François Mancabou et de la vingtaine de jeunes entre mars 2021 et mars 2023.

Le corps de Sonko ne peut être confié aux assassins de certains morts du coronavirus. Car oui, ces milliards volés et mal gérés par des ministres de Macky leur parrain dont son beau-frère auraient pu sauver des vies s’ils avaient été bien gérés. Les peuples et partis politiques sérieux ne confient pas à ces gens qui n’ont aucun respect pour la vie des sénégalais en période de pandémie la santé C’est à dire la vie du 5e président du Sénégal Ousmane Sonko.

C’est à nous de le protéger.
RÉSISTANCE !

GMS,

Bonne journée !

Laisser un commentaire