Ads 1

GROGNE : « L’ APR FATICK VA MAL » HURLE SA COLÈRE ET INTERPELLÉ LE PRÉSIDENT MACKY…

0 139

Remous dans les rangs de la mouvance présidentielle à Fatick. De jeunes partisans du « Macky » viennent d’élever la voix pour se faire entendre des autorités.

Regroupés au sein du mouvement  » APR Fatick va mal », ils réclament un meilleur traitement de leur localité dans les politiques publiques mises en place par le gouvernement : « Le mouvement « APR va mal » a été mis sur pied, récemment. Nous sommes partis d’un constat simple: on a dignement et brillamment accompagné le Président de la République son Excellence Monsieur Macky Sall depuis son arrivée au pouvoir en 2012. Mieux, même pendant la période des vaches maigres (2008), on a été du bataillon très restreint de militants et sympathisants ayant mouillé le maillot pour l’élire à la magistrature suprême. Fatick reste fatiguée, pour ne pas dire, elle est laissée à elle-même. Cette situation qui perdure nous heurte », se désole Kéwé Diagne, une des responsables de la structure.

Elle poursuit: « On a tout donné au Président Macky SALL. Les jeunes et femmes de Fatick ont gagné avec la manière toutes les élections (Législatives, référendum,
HCCT, Locales, parrainages, Présidentielle 2019, etc .). Mais, nous sommes les moins bien lotis. Fatick a un manque réel d’infrastructures de base. Par exemple, pour le PROMOVILLE, nous sommes à la 1ère phase qui tarde à être achevée alors qu’il ya des villes du Sénégal qui sont à leur deuxième phase. Pour ce qui concerne l’assainissement, tout est au point mort. Même les milliards de FCFA annoncés ne sont que poudre aux yeux des populations. Cette année, nous avons connu des inondations sans précédent. Il faut que cela cesse ».

Abordant la question du sous-emploi des jeunes et le financement des femmes de sa localité, elle laisse entendre: « Fatick ne reflète toujours pas la Ville du Président de la République. Certains de ses jeunes casés au COUD et au Port Autonome de Dakar ne bénéficient que des contrats précaires au lieu de CDI. L’ouverture du port de Foundiougne et la zone industrielle devront être des niches d’emplois pour la frange juvénile. Pour le financement des femmes, il reste beaucoup à faire. Dieu sait qu’il ya beaucoup de nominations mais, les promus ne sont souvent intéressés que par leur propre salut. Nous sommes toujours de l’APR mais lançons un appel pressant au Président Macky pour qu’il change la donne. Ce qui se passe n’augure vraiment rien de bon pour le parti présidentiel et pour sa Coalition, le Benno Bokk Yaakar », avertit Madame Kéwé Diagne.

Ibrahima NGOM

Laisser un commentaire