Ads 1

VENT DE RÉVOLTE DANS LE MACKY: LE GROUPE DES ALLIÉS DE LA PREMIÈRE HEURE CRACHE SES VÉRITÉS ET ANNONCE « LA FIN DE L’ÈRE DU SUIVISME ET DU CONFORMISME »

0 608

En perspective de l’élection présidentielle de 2024, c’est un puissant vent de révolte qui semble soufler fort en direction de la coalition Benno Bokk Yaakaar. En atteste ce communiqué du Groupe des Alliés de la Première Heure (GRAPHE) qui fustige le manque de considération à son égard au moment où « même les transhumants sont plus considérés et mieux traités que les alliés qui étaient là quand rien ne semblait être possible ».

Désormais, le GRAPHE exige une plus grande considération dans le cadre de l’accomplissement de la deuxième alternance, décréte la fin de « l’ère du suivisme et du conformisme ».

Et pour joindre l’acte à la parole, Abdoulaye FAYE et ses compagnons comptent marquer le coup en annonçant qu’ils « ne participeront pas au séminaire convoqué pour réfléchir sur une nouvelle coalition », prévu demain vendredi et devant être présidé par le président Macky SALL lui-même.

Voici ci-dessous l’intégralité du communiqué du GRAPHE reçu à la rédaction de Dakarmedias.

« Les leaders du GRAPHE se sont réunis ce mercredi 21 décembre 2021 pour discuter de la situation nationale. Abordant le point relatif à la vie de la coalition BBY, les leaders du GRAPHE estiment que de véritables leçons n’ont pas été tirées des résultats alarmants enregistrés par BBY aux élections territoriales et législatives de cette année. Cette double contre performance de la coalition est  la résultante d’une gestion patrimoniale et inéquitable du Benno des cinq. Après ces débâcles, nous pensions que de vrais changements allaient être opérés, malheureusement c’est comme si nous travaillions pour installer uniquement l’AFP, l’APR , le PS , la Ld, le PIT et le REWMI  au pouvoir.  Même  les transhumants  sont plus considérés et mieux traités que les alliés qui étaient là quand rien ne semblait être possible.

En effet, nous avons constaté que depuis dix ans, par une démarche machiavélique savamment orchestrée,  les alliés de la première heure  ont été relégués au second plan pour les empêcher de massifier leurs organisations. Face à cette situation les leaders du  GRAPHE expriment toute  leur indignation et n’accepteront  plus d’être mis devant le fait accompli avec la tenue d’un séminaire destiné à servir de cadre de faire valoir à de décisions prises par  les mêmes partis avec le même modus operandi. Désormais, le GRAPHE exige une plus grande considération dans le cadre de l’accomplissement de la deuxième alternance.

Le GRAPHE reste lucide dans ses analyses, ferme dans ses positions et saura prendre son destin en main quelles que soient les circonstances politiques. C’est fini l’ère du suivisme et du conformisme ; le GRAPHE ne participera pas au séminaire convoqué pour réfléchir sur une nouvelle coalition ».

Le GRAPHE

Laisser un commentaire