Ads 1

FONCIER: LE GRAND DEBALLAGE DE SONKO

0 589

Ousmane Sonko s’est rendu, hier, auprès des familles expulsées de Terme-Sud à Ouakam. A l’issue de sa visite, il a tenu un point de presse au cours duquel il a fait de grosses révélations sur cette affaire et sur le foncier au Sénégal. Le leader de Pastef a également l’affaire Teliko qu’il dit « être plus complexe qu’on ne le présente ».

Ousmane Sonko n’a pas fait dans la fine bouche. Le leader de Pastef a fait de grosses révélations sur l’affaire Terme Sud. Il dénonce une véritable mafia et une escroquerie foncière dans ce dossier pour lequel il accuse l’Etat d’être derrière, à travers le ministère de l’Urbanisme. D’après Sonko, les vraies raisons de l’expulsion des familles de Terme Sud sont à chercher dans un programme de logement du régime. « Ils ont voulu disposer du terrain pour le projet zéro bidonville. Ils ont ciblé trois quartiers, Terme Sud, Terme Nord et un quartier à Grand Dakar », soutient-il brandissant un document. D’après lui, Macky Sall et Abdou Karim Fofana prévoient dans le cadre de ce projet, des immeubles R+4. Il est prévu de donner environs 88 logements aux occupants et 3 200 appartements au promoteur privé. Ce qui permet, d’après lui, aux tenants du pouvoir de satisfaire après leur boulimie foncière. Il rembobine : « l’armée n’est qu’un paravent pour calmer la situation. « Le terrain fait 15ha et on dit que la Comico n’a que 3ha. Macky Sall déclare avoir affecté les terres à l’armée parce qu’il se dit que les Sénégalais vont bientôt oublier et ils pourront passer à l’action ».

Des immeubles vendus en ville

Il en veut pour preuve l’Aéroport de Yoff affecté à l’armée, ce qui n’a pas empêché, dit-il, que le hangar des pèlerins fasse l’objet de morcellement. A en croire toujours le président du parti Pastef-les patriotes, « des immeubles sont en train d’être vendus en ville ». Preuves à l’appui, il cite des terrains comme celui de la Direction de l’élevage, du ministère de la culture, les locaux de l’ancien ministère de l’éducation, l’intendance des palais nationaux aux abords du palais entre autres. Il avertit les acquéreurs potentiels qui pourraient payer les pots cassés en cas de changement de régime. Même des parcelles de l’aéroport Léopold Sédar Senghor sont en train d’être bradées ? confie Sonko, accusant Macky Sall d’être l’instigateur de toute cette boulimie foncière. « Macky Sall n’a jamais été sobre et vertueux dans la gestion foncière », affirme le leader de Pastef, Ousmane Sonko

Un téléthon pour soutenir les déguerpis de Terme Sud

Le leader du Pastef a lancé un appel à tous les Sénégalais d’ici et d’ailleurs pour un téléthon de 100 millions qui peut aller même jusqu’au-delà de 500 millions ou un milliard pour soutenir les familles délogées de Terme Sud. «Je demande à ces familles d’être fortes et de rester soudées. Nous avons pris notre temps pour bien étudier cette affaire avant de s’y prononcer. Nous allons revenir ici pour apporter notre soutien dans la discrétion. Mais dès à présent, pour ce qui est de l’initiative liée au téléthon, j’appelle tous les Sénégalais de tout bord, dans le pays comme à l’extérieur, dont l’objectif est de 100 millions, prions Dieu que l’on puisse allez au-delà avec plus 500 millions, ou même un milliard. Donc nous lançons un appel, et nous le réitérons. Nous allons également participer dans tous les sens», a dit le leader du Pastef. Avant d’ajouter qu’il sait que cela ne va pas régler le problème, mais ça va permettre d’atténuer la situation. « Chacun de vous est en train de vivre une situation psychologique difficile. Mais c’est le moment d’être fort. Prenez-le comme une épreuve que vous allez traverser, et un jour où l’autre vous allez le raconter. Soyez fort et restez soudé », a indiqué l’opposant.

Affaires Téliko et Ngor Diop

Concernant l’affaire Teliko, Ousmane Sonko, indique que ce dossier est plus complexe qu’on ne le présente. « Ce n’est pas une affaire personnelle. Ce n’est pas un problème entre un juge et son administration. Nous avons tous un problème avec la justice. Maintenant que des magistrats se lèvent pour dire qu’on ne peut pas continuer à laisser la justice se faire manipuler, ne les laissons pas être les agneaux de sacrifice», lance-t-il. A l’en croire, le commentaire d’une décision de justice avancé comme argument principal par la chancellerie n’est qu’un prétexte pour liquider un juge (Souleymane Téliko, président de l’union des magistrats du Sénégal) qui gêne sur la question de l’indépendance de la magistrature. Selon le leader de Pastef, “Macky Sall utilise la justice comme il veut. S’agissant de l’affaire Ngor Diop, Sonko pense que c’est tout aussi grave. « Le juge a condamné un prévenu sur des faits récurrents. On lui demande de le libérer, il refuse et on l’affecte en passant par des consultations à domicile. », a dit Sonko selon qui, si on laisse passer, les juges ne jugeront que par rapport à ce que Macky Sall leur dira. C’est cas sont très graves. Ne sous-estimons pas ce qui se passe », alerte-t-il.

Les raisons de ses sorties médiatiques

Critiqué parfois pour ses nombreuses sorties médiatiques, le leader du Pastef a s’explique. « Si on veut faire de la politique dans le sens noble du terme, on doit s’exprimer sur l’actualité. Le gouvernement gouverne 365 jours sur 365, donc l’opposition doit s’opposer 365 jours sur 365. C’est la confrontation de ces deux entités qui permet au peuple d’avoir la bonne information », tel est l’avis de Sonko justifiant ainsi ses nombreuses sorties médiatiques. Et non pas parce qu’il aime les micros et les caméras.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.